La Fédération française de football victime d'un piratage

Par Nassim Terki Publié le 27/03/2024 à 11:16
Devanture de la FFF

La Fédération française de football touchée par une cyberattaque massive, juste après celle subite par France Travail.
Une enquête est déjà en cours pour trouver les responsables.

La Fédération française de football a été victime d'une cyberattaque, entraînant le vol massif de données de près de 1,5 million de licenciés.

La Fédération française de football a récemment été victime d'une cyberattaque qui a entraîné le vol massif de données de près de 1,5 million de licenciés. Cette fanfare imprévue vient rappeler que même le royaume du foot n'est pas à l'abri des assauts des hackers.

La cyberattaque qui secoue le monde du football

Un nouveau coup dur a frappé la Fédération française de football, victime d'une attaque informatique d'envergure. Selon les informations révélées par BFM TV le 26 mars 2024, près de 1,5 million de données de licenciés ont été « frauduleusement collectées » lors de cette cyberattaque. Après les récentes affaires de piratage touchant d'autres secteurs tels que les complémentaires santé et France Travail, c'est désormais le monde du football qui se retrouve au cœur de la tourmente, confronté aux assauts des hackers.

Selon BFMTV, le parquet de Paris a confirmé que le 22 mars 2024, la Fédération française de football (FFF) a été alertée de cette grave violation de données. Les informations volées incluent les noms, prénoms, adresses postales et électroniques, âges et clubs des joueurs licenciés, sans toucher aux données des joueurs professionnels.

Les données volées à la FFF

Toutefois, selon les précisions du site Cybermalveillance, seuls les renseignements liés aux demandes de licences des saisons 2022-2023 et 2023-2024 sont potentiellement affectés, excluant les données sensibles telles que les mots de passe, coordonnées bancaires, données médicales et photographies d'identité.

L'enquête a été confiée à la brigade de lutte contre la criminalité, la BL2C, chargée de déterminer l'identité des cybercriminels. Alors que le flou persiste quant aux auteurs de cette attaque, la possibilité que les données volées soient revendues en ligne reste une préoccupation majeure pour les victimes. Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), la FFF s'est engagée à informer individuellement toutes les personnes affectées par cette violation de données personnelles.

Une plainte a été déposée et l'incident a été signalé à la CNIL, marquant une étape cruciale dans la gestion de cette crise numérique au sein de la Fédération française de football.

Passionné par l'écriture et la découverte de nouveaux horizons, je m'attelle à rédiger des articles sur une multitude de sujets avec curiosité et rigueur. Contribuer à la couverture de l'actualité est pour moi un véritable défi quotidien.