Vos données France Travail piratées : Que faire maintenant ?

Par Lina Djebali Publié le 15/03/2024 à 13:07
montage photo : logo France Travail et personne qui utilise son téléphone

Entre le 6 février et le 5 mars, France Travail, anciennement connu sous le nom de Pôle Emploi, s'est fait pirater.
Les victimes peuvent être les cibles d'hameçonnage dans les prochains jours.

France Travail a connu récemment une intrusion dans son système de données. Ce qui met en péril les informations personnelles des individus enregistrées au cours des 20 dernières années. Une enquête préliminaire a été ouverte.

Trois jours après le piratage qui a ciblé plusieurs services de l'État, France Travail a annoncé avoir été victime d’une cyberattaque le mercredi 13 mars. Entre le 6 février et le 5 mars, l'organisme, anciennement connu sous le nom de Pôle Emploi, a connu une intrusion dans son système de données, ce qui menace les informations personnelles des individus enregistrées au cours des deux dernières décennies.

43 millions de Français menacés par l’attaque de France Travail

En une semaine seulement, plusieurs services gouvernementaux ont été victimes de cyberattaque. L'organisme France Travail n'a pas été épargné. Le 13 mars, un utilisateur de X anciennement Twitter, a révélé la fuite d'informations du data de l'ancien Pôle Emploi.

Ce n'est que plus tard que France Travail a fait une annonce à travers un communiqué. « Suite à une cyberattaque dont France Travail et Cap emploi ont été victimes, des informations personnelles concernant les demandeurs d’emploi actuellement inscrits à France Travail, les personnes précédemment inscrites au cours des 20 dernières années ainsi que les personnes non inscrites sur la liste des demandeurs d'emploi, mais ayant un espace candidat sur francetravail.fr sont susceptibles d’être divulguées et d’être exploitées de manière illégale », peut-on lire.

Selon les informations relayées par RTL, l’organisme a révélé que l'incident découle de l'usurpation de l'identité de conseillers de Cap Emploi (organisme en charge de la recherche d'emploi des personnes handicapées).
Des requêtes suspectes visant à extraire un volume important de données relatives à l'identification des demandeurs d'emploi ont été détectés. France Travail précise par ailleurs que les requêtes ont eu lieu à des heures inhabituelles en soirée et le week-end.
De ce fait, des analyses approfondies ont été entreprises, ce qui a permis de confirmer une intrusion informatique dans le système, mais aussi l'usurpation de l'identité des conseillers ciblés. Il faut dire que cette attaque est d’une grande ampleur puisque le nombre de victimes potentielles a atteint les 43 millions de personnes.

Les victimes face aux menaces sournoises de l'hameçonnage

En effet, les données de 43 millions d'inscrits actuels et passés de France Travail/Pôle Emploi se retrouvent dans la nature. Parmi ces informations figurent les noms, prénoms, dates de naissance, mails et adresses postales, mais aussi les numéros de Sécurité sociale et les identifiants France Travail. Seules, les données bancaires et les mots de passe sont épargnés.

Comme à chaque cyberattaque, les victimes peuvent être cibles de « différentes formes d’hameçonnage (phishing), de tentatives d’escroqueries ou d’usurpation d’identité », prévient le site cybermalveillance.gouv.fr. Ils sont donc invités à faire preuve de vigilance à l'avenir face aux mails, appels et SMS. La raison ? Des cybercriminels pourraient se faire passer pour France travail et demander les coordonnées bancaires des victimes sous prétexte d’un remboursement

L’autre risque, plus problématique, est celui de l’usurpation d’identité. Le numéro de Sécurité sociale peut servir à des usurpations d’identité, notamment « sur la plateforme FranceConnect, qui regroupe plusieurs accès à des services de l’État » précise Libération.

Pour l’heure, l’organisme France Travail déclare avoir déposé plainte auprès des autorités. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire. Quant aux victimes, un formulaire de plainte en ligne est mis à leur disposition. Si vous aussi, vos données France Travail ont été piratés, veuillez remplir ce formulaire mis en place par le gouvernement, dans les brefs délais.

Diplômée d’un master en Finance d’entreprises et rédactrice de profession, j'apprécie le fait de partager mes connaissances et les dernières actus a travers mes écrits.

Aucun commentaire à «Vos données France Travail piratées : Que faire maintenant ?»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis