Failles de production du 737 Max chez Boeing révélées

Par Lydia Amazouz Publié le 16/03/2024 à 17:24
Avion Boeing

Failles de productions chez Boeing révélées par la FAA
Une série d'incidents aériens confronte Boeing à des défis majeurs

La société aéronautique Boeing est confrontée à une situation délicate après que l'audit effectué par l'Administration fédérale de l'aviation (FAA) a mis en évidence de nombreux soucis dans la production du 737 Max.

Au début du mois de mars, le responsable américain a annoncé que l'audit avait révélé un bon nombre de cas où Boeing et son fournisseur n'avaient pas respecté les normes de contrôle qualité.

Défaillances dans le contrôle de qualité de Boeing relevées dans un rapport de la FAA

La pression persiste sur l'entreprise d'aviation américaine. Les détails des conclusions de l'audit de six semaines mené par la Federal Aviation Administration (FAA) ont été divulgués mardi dernier. Cet audit a eu lieu suite à l'incident qui s'est produit lors d'un vol d'un 737 MAX 9 de la compagnie Alaska Airlines, où une porte avait été endommagée en début janvier.

Dans un rapport, l'organisme gouvernemental responsable des règlementations et des contrôles de l'aviation civile aux États-Unis a révélé de nombreux problèmes tout au long du processus de production chez le fabricant d'avions Boeing et l'un de ses principaux fournisseurs, Spirit AeroSystems.

Selon les conclusions de la FAA, 33 des 89 contrôles de procédures de production relatifs à Boeing ont été jugés défaillants, ce qui a entraîné un total de 97 cas de non-conformité présumés. En ce qui concerne l'investigation menée auprès de Spirit AeroSystems, qui se charge de la fabrication du fuselage du 737 MAX, 7 des 13 processus de production étudiés ont aussi échoué.

Des erreurs qui sont loin de passer inaperçues. Selon les médias américains, les méthodes de vérification sur lesquelles comptaient les mécaniciens de Spirit Airlines étaient loin d'être aux normes, puisque ces derniers utilisaient de simples cartes d'hôtel pour vérifier l'état des joints d'une porte. Pire encore, du liquide vaisselle a dû remplacer le lubrifiant spécialement conçu pour assurer l'installation de cette même porte.

Les ingénieurs de Boeing estiment eux-mêmes que le processus de contrôle de la qualité est inefficace. Selon les données de la FAA, qui se basent sur une interrogation de six ingénieurs de l'entreprise, la note moyenne globale attribuée par ces derniers à la compréhension des contrôles de qualité est de seulement 58 %.

Cependant, d'après Bertrand Vilmer, un ancien pilote de la compagnie, la FAA est également responsable de certaines pannes, car selon lui, l'agence aurait « délégué des tests sur les commandes de vols, sur certaines fonctionnalités cruciales ne remplissant pas son rôle de gendarme correctement ».

Boeing confronté à des défis majeurs suite aux nombreux incidents

L'entreprise américaine Boeing possède désormais trois mois pour effectuer les changements nécessaires et améliorer la situation déplorable de ses appareils.

La compagnie avoue collaborer avec Spirit afin de trouver des solutions aux défauts et aux erreurs soulevés par la FAA. « Nos équipes travaillent pour simplifier et rationaliser nos processus », a déclaré Stan Deal, dirigeant de la branche d'aviation commerciale de Boeing, qui encourage les employés à prendre des mesures imminentes.

En ce qui concerne son plan d'action, le responsable prévoit des entretiens personnels avec chaque employé afin que ces derniers bénéficient d'une formation supplémentaire. Il a également décidé de mettre en œuvre des vérifications de conformité hebdomadaires.

Seulement, les turbulences ne semblent pas s'arrêter là pour le constructeur, car en plus des investigations de la FAA et de l'agence américaine de sécurité des transports (NTSB), le ministère de la Justice a également appelé à l'ouverture d'une autre enquête pénale.

La série d'incidents quant à elle se poursuit. En effet, suite à la défaillance d'une porte lors d'un vol, à un incident de moteur survenu sur un 747 cargo le 19 janvier dernier et à la perte d'un pneu lors du décollage d'un 777 enregistré le 7 mars, c'est au tour d'un Boeing 787 de la compagnie aérienne LATAM de subir une perte d'altitude soudaine suite à un incident technique, projetant tous les passagers dont la ceinture de sécurité n'était pas attachée au plafond. 12 passagers de ce vol entre Sydney et Auckland ont été admis à l'hôpital. En Nouvelle-Zélande, une enquête a été lancée sur les origines de cet incident.

Rédactrice et journaliste web, je fusionne ma passion pour les langues avec ma créativité pour produire des contenus captivants et percutants. Dotée d'un Master en Langue Anglaise et spécialisée en Linguistique et Communication, je comprends l'importance cruciale de choisir les mots justes pour transmettre des messages efficaces.

Aucun commentaire à «Failles de production du 737 Max chez Boeing révélées»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis