Trafic de drogue et criminalité à Marseille : 13 membres d'un gang algérien arrêtés

Par Lydia Amazouz Publié le 14/03/2024 à 12:12
Policier en patrouille à Marseille

13 individus interpellés à Marseille à la suite d'une tentative d'homicide et de trafic de drogue.
Ils sont soupçonnés d'appartenir au clan DZ Mafia, l'un des principaux groupes de narcotrafiquants à Marseille.

Treize individus ont été interpellés à Marseille dans le cadre d'une enquête portant sur une tentative d'homicide et de trafic de stupéfiants.

Selon France Inter, ces treize personnes sont soupçonnées d'être liées au clan DZ Mafia, l'un des principaux groupes de narcotrafiquants qui sévissent à Marseille depuis plusieurs années. Parmi elles, dix hommes et trois femmes, âgés respectivement de 15 à 25 ans, selon les dernières informations du parquet de Marseille.

Tentative de meurtre sur un Marseillais en Espagne

Les personnes interpellées sont accusées de plusieurs crimes, dont une tentative d'homicide sur un quadragénaire marseillais, nommé Mohamed T., ayant des antécédents dans les règlements de comptes et le trafic de drogue.

La victime a été agressée en janvier 2023, alors qu'elle se trouvait à Emporia Brava, une commune espagnole située à environ quarante kilomètres de la frontière française.

L'homme de 43 ans a été pris dans un guet-apen alors qu'il était à bord de son véhicule ; visé par plusieurs tirs de balles en pleine circulation.

Malgré de graves blessures au thorax, l'homme a survécu après avoir reçu des soins en Espagne et en France. Il finit par prendre la fuite avant l'arrivée des autorités.

Quant à ses rivaux, ils n'ont pas cessé leurs attaques, mettant notamment le feu à deux studios d'enregistrement appartenant à Mohamed T. Des menaces de mort lui ont également été adressées via la plateforme de messagerie Telegram.

Grâce aux efforts des enquêteurs lors d'une investigation pour tentative d'homicide et trafic de stupéfiants qui a duré plus d'un an, les treize suspects ont été appréhendés grâce aux enregistrements de vidéosurveillance, aux véhicules retrouvés et aux données téléphoniques.

Escalade des violences liées au trafic de drogue à Marseille

L'arrestation des 13 membres soupçonnés d'appartenir au gang algérien intervient seulement trois jours après l'incarcération au Maroc du chef du gang rival basé à Marseille, le clan Yoda.

Des luttes territoriales acharnées sont menées pour le contrôle des points de vente qui génèrent jusqu'à 80'000 euros de chiffre d'affaires par jour. Des luttes qui plongent la ville dans un bain de sang, faisant de 2023 l'année la plus meurtrière, avec près d'une cinquantaine de personnes tuées, dont quatre victimes collatérales et plus de 120 blessés.

Selon Pascal Bonnet, adjoint à la police judiciaire du sud de la France, environ 35 de ces « narchomicides » étaient directement liés aux rivalités entre ces deux gangs.

Rédactrice et journaliste web, je fusionne ma passion pour les langues avec ma créativité pour produire des contenus captivants et percutants. Dotée d'un Master en Langue Anglaise et spécialisée en Linguistique et Communication, je comprends l'importance cruciale de choisir les mots justes pour transmettre des messages efficaces.

Aucun commentaire à «Trafic de drogue et criminalité à Marseille : 13 membres d'un gang algérien arrêtés»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis