Taxe ordures : 215 € à Paris contre 63 € à Brest, une disparité qui fait mouche

Par Ali Ch. Publié le 10/04/2024 à 14:02
Éboueurs lors du ramassage d'ordures

La taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) a connu une hausse en France.
De nombreuses disparités existent en fonction des territoires concernant la taxe ordures.
Si à Brest, le coût de la TEOM par habitant s’élève à 63 € par an, ce chiffre grimpe à 215 € à Paris.

Le traitement des ordures ménagères vous coûte de plus en plus cher. Une enquête récente de l'UFC-Que Choisir alerte sur la hausse de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) en France et pointe du doigt les disparités de prix entre les territoires.

Selon l’enquête de l'UFC-Que Choisir, publiée le 19 mars dernier, la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) calculé par habitant a augmenté de 6 % entre 2020 et 2022, passant de 118 euros à 125 euros par an. Une situation qui touche l’ensemble des français qui vivent dans une collectivité locale ayant recours à la TEOM pour gérer les déchets. Mais de nombreuses disparités existent en fonction des territoires.

Le montant moyen de la taxe ordures par habitant varie ainsi d'une soixantaine d'euros à plus de 200 euros dans les communes les plus chères. C'est le cas par exemple à Marseille où chaque habitant paye 217 euros par an. Pire encore, à Saint-Jean-Cap-Ferrat, près de Nice, c’est presque deux fois plus, avec une taxe qui atteint 400 euros, soit trois fois plus que la moyenne nationale.

133 € par habitant à Bordeaux, 126 € à Strasbourg

Une carte interactive créée par l'UFC-Que Choisir permet de comparer la taxe d'ordures ménagères en fonction de la ville. Ainsi, à Paris, les habitants doivent payer 215 euros par an, contre 133 euros à Bordeaux, 167 euros à Montpellier, 153 euros à Lille ou encore 126 euros à Strasbourg. Des villes où le montant de la taxe est au-dessus de la moyenne nationale qui est de 119 euros par an, selon l’association des consommateurs.

À l’opposé, la taxe ordures revient moins chère dans plusieurs autres villes de France, comme le souligne l’enquête l'UFC-Que Choisir. C’est le cas à Brest qui est l’une des villes où l’on paye le moins avec une taxe de 63 euros par an et par habitant. À Limoges, les habitants doivent payer 94 euros par an contre 92 euros à Lyon, selon la même source.

Pourquoi ces différences de prix entre les villes ?

C’est pour dire que d’énormes différences existent entre chaque ville concernant le montant de la taxe d'ordures ménagères. Selon Europe 1, ces différences s’expliquent par deux facteurs. D’abord, le prix de l’immobilier, plus le prix de ce dernier est cher, plus la taxe d’enlèvement des ordures ménagères va être coûteuse pour les habitants d’une ville, quel que soit le volume de déchets produits.

Second facteur de calcul de la taxe, le taux voté par la collectivité. Celui-ci varie d’un territoire à l’autre et dépend du coût du traitement des déchets ménagers : salaires des éboueurs, nombre de passages ou encore accessibilité des lieux de collecte des ordures. Par exemple, il est possible que le montant de la taxe ordure soit plus élevé dans une ville particulièrement enclavée, expliquent nos confrères.

Journaliste francophone. Je couvre l’actualité au quotidien sur une multitude de sujets. Je m’attelle à rapporter l’information avec objectivité.

Aucun commentaire à «Taxe ordures : 215 € à Paris contre 63 € à Brest, une disparité qui fait mouche»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis