Handicapés : Nouvelles mesures drastiques contre la maltraitance dans les établissements médico-sociaux

Par Nassim Terki Publié le 25/03/2024 à 12:03
Fadila Khattabi

Diffusion d'un épisode de « Zone Interdite » qui fait polémique.
Réaction de Fadila Khattabi en réponse au programme de M6.

Après la diffusion de l'émission emblématique d'enquêtes, « Zone Interdite », mettant en lumière les défaillances de l'État dans le domaine du handicap, le gouvernement annonce une mesure importante.

La ministre en charge des personnes âgées et handicapées, Fadila Khattabi, a récemment déclaré que tous les établissements accueillant des personnes handicapées en France seront soumis à des contrôles à partir de 2025. Cette mesure vise à lutter contre les cas de maltraitance régulièrement mis en lumière par les médias. La ministre a également « demandé à ce que soit lancée une mission auprès de l'Inspection générale des Affaires sociales, dès cet été, pour contrôler l'accompagnement et l'orientation des enfants handicapés en IME », en réaction à ce reportage, indique le ministère. Les conclusions en sont attendues pour la fin de l'année.

Plusieurs milliers d'établissements concernés par les contrôles

Au total, 9200 sites seront soumis à ces contrôles d'ici 2030. Parmi les établissements concernés figurent les instituts médico-éducatifs, les foyers d'accueil médicalisés et les maisons d'accueil spécialisées. Les inspecteurs auront pour mission de garantir le respect des droits fondamentaux des résidents.

Cette annonce fait suite à la diffusion d'une enquête alarmante sur M6 le dimanche soir dans l'émission « Zone Interdite », mettant en lumière les défaillances de l'État dans le domaine du handicap. Des parents ont alerté sur les conditions déplorables d'hébergement de leurs enfants et des signes de maltraitance ont été rapportés sur des personnes handicapées. En réponse, la ministre a ordonné une mission d'inspection afin d'évaluer l'accompagnement des enfants handicapés dans les instituts médico-éducatifs (IME).

Cette initiative fait suite à des scandales précédents, notamment celui révélant des maltraitances dans des maisons de retraite du groupe privé Orpea. Les 7500 Ehpad en France, publics, privés et associatifs, sont également soumis à des contrôles, la moitié d'entre eux ayant déjà été inspectés et les autres le seront d'ici la fin de l'année. Ces mesures visent à assurer la protection et le bien-être des personnes âgées et handicapées hébergées dans ces établissements, selon le ministère.

Passionné par l'écriture et la découverte de nouveaux horizons, je m'attelle à rédiger des articles sur une multitude de sujets avec curiosité et rigueur. Contribuer à la couverture de l'actualité est pour moi un véritable défi quotidien.