Effondrement du taux moyen des crédits immobiliers : une embellie sous surveillance ?

Par Nassim Terki Publié le 10/04/2024 à 10:00
Banquier qui montre a ses clients le taux du crédit immobilier

Les taux des crédits immobiliers ont baissé pour la première fois en deux ans.#
Une bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs, car elle rend l'achat d'un logement un peu moins cher.
Plusieurs raisons expliquent cette diminution notable.

L'immobilier commence à briller à nouveau pour les (futurs) propriétaires, avec une baisse significative des taux des crédits immobiliers.

Le marché immobilier connaît un bienvenu revirement alors que les taux des crédits immobiliers amorcent enfin une baisse salutaire après une période de hausse continue. Cette nouvelle encourageante pour les (futurs) propriétaires intervient dans un contexte où l'accession à la propriété semblait devenir plus onéreuse.

Les bons plans immobiliers font leur grand retour avec la baisse des taux de crédit

Après deux ans de hausse constante, les taux des crédits immobiliers ont enfin amorcé une baisse bienvenue pour les (futurs) propriétaires. Selon les données de la Banque de France publiées le lundi 8 avril, le taux moyen des crédits immobiliers, hors frais et assurances, s'établissait à 4,11 % en février, contre 4,17 % en janvier.

Cette diminution des taux est une excellente nouvelle pour les acheteurs, dans un marché immobilier qui peine à retrouver son dynamisme. En février, acheter un logement était (un peu) moins coûteux qu'en janvier, à prix d'achat constant. Même si les taux demeurent nettement plus élevés que ceux enregistrés ces dernières années, cette légère baisse devrait se poursuivre. « Nous anticipons de manière raisonnable un taux de 3,5 % (à 20 ans) entre juin et septembre », a déclaré récemment Maël Bernier, porte-parole de MeilleurTaux, à TF1info.

Taux de crédits immobiliers : les facteurs menant à une baisse spectaculaire

L'embellie du marché immobilier en France trouve ses racines dans plusieurs facteurs clés. Tout d'abord, l'amélioration de la conjoncture économique, marquée par une inflation en baisse, ouvre la voie à une possible diminution des taux de la Banque centrale européenne. En parallèle, les banques, après avoir fait preuve de réticence l'an dernier, sont de retour sur le marché. Certaines d'entre elles ont adopté « une approche agressive », offrant des taux plus compétitifs pour attirer de nouveaux clients, ce qui a entraîné une baisse généralisée des taux.

Une autre raison de se réjouir pour les acheteurs est la stabilisation des prix. Généralement, lorsque les taux augmentent, les prix des biens immobiliers ont tendance à diminuer pour s'adapter à la demande, et inversement. Cependant, dans les grandes villes de France, les prix stagnent, voire connaissent une légère baisse, tandis que dans d'autres régions, la tendance est similaire. Selon la Banque de France, cette stabilisation, voire cette baisse des prix, pourrait redynamiser un marché de l'immobilier en perte de vitesse : les ventes ont en effet chuté de 22 % en 2023, selon la fédération nationale de l'immobilier (Fnaim).

Le marché immobilier français en pleine renaissance : opportunités à saisir, mais vigilance de mise

Cependant, malgré cette embellie, acheter un logement reste plus coûteux aujourd'hui, avec un taux moyen de 4,11 %, comparé au début de 2022 où les taux étaient inférieurs à 1 %. Il est peu probable que nous revoyions ces niveaux de taux bas à court terme. « Je ne suis pas certaine que nous irons au-delà de la baisse à 3,5 % », a prévenu Maël Bernier en janvier dernier.

En somme, alors que le marché immobilier français semble retrouver des couleurs, il est important de rester réaliste quant à l'évolution des taux et des prix. Des conditions favorables existent, mais il est essentiel de rester vigilant et bien conseillé pour réaliser un investissement immobilier optimal.

Passionné par l'écriture et la découverte de nouveaux horizons, je m'attelle à rédiger des articles sur une multitude de sujets avec curiosité et rigueur. Contribuer à la couverture de l'actualité est pour moi un véritable défi quotidien.

Aucun commentaire à «Effondrement du taux moyen des crédits immobiliers : une embellie sous surveillance ?»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis