Sci-Tech

Voici à quoi ressemblait le cri des tyrannosaures

Plusieurs scientifiques se sont penchés sur la question afin de reconstituer le cri du Tyrannosaurus Rex.

Le mythe autour du tyrannosaure n’est pas prêt de s’essouffler. Omniprésent dans la culture populaire à travers des oeuvres comme Jurassic Park, il fascine toutes les générations depuis de nombreuses années. Mais plusieurs interrogations subsistent encore à son sujet, comme par exemple la nature de son cri.

Plusieurs hypothèses existent, mais le mystère reste entier

Pour le paléontologue Jean le Loeuff, il est impossible de déterminer avec exactitude ce à quoi ressemblait le cri du tyrannosaure. Le scientifique reconnaît toutefois que le grognement de celui-ci dans Jurassic Park est assez convaincant.

Ce spécialiste du célèbre dinosaure lui a déjà consacré un ouvrage, et semble avoir sa propre idée au sujet du cri de son animal préféré. Dans une interview donnée pour Science et Avenir après le visionnage du film de Steven Spielberg, Jean le Loeuff avait ainsi affirmé :

J’aime bien l’idée du miaulement, mais on pourrait supposer plutôt qu’il émettait de gros glouglous, comme une énorme dindon !

En effet, les volailles sont les représentants actuels des dinosaures, dont l’espèce s’est éteinte il y a 66 millions d’années. On sait que des spécimens très anciens d’oiseaux étaient pourvus d’un organe qui leur permettait et de pousser des cris similaires aux oiseaux modernes. On peut donc émettre l’hypothèse que les dinosaures le possédaient également.

Une reconstitution impressionnante

La question du cri du tyrannosaure a également fait l’objet d’un documentaire de la BBC nommé The Real T-Rex, sorti au début de l’année 2018. Dans celui-ci, Le naturaliste Chris Packham et la paléontologue Julia Clarke ont reconstitué ce cri en partant du principe que les dinosaures avec une trachée similaire à certains oiseaux et reptiles actuels.

Pour cela, les deux comparses ont étudié les vocalises du crocodile et du butor eurasien, une espèce d’oiseau qui se rapproche particulièrement des dinosaures. Puis, ils ont adapté ces grognements à la taille de l’animal pour obtenir un aperçu de ce à quoi il ressemblait. Le résultat est particulièrement effrayant.

En effet, on peut entendre un son très grave, qui devait effrayer les proies de ce superprédateur. Étant donnée la taille de la tête et la gorge du tyrannosaure, celui-ci devait donc produire un son particulièrement profond et guttural, sans même avoir besoin d’ouvrir la gueule.

Mais il n’y a qu’un seul moyen d’en avoir le coeur net : retrouver un morceau d’ADN et reconstruire Jurassic Park !

Publié le jeudi 14 juin 2018 à 11:23, modifications jeudi 14 juin 2018 à 10:05

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !