Sci-Tech

Un algorithme pour prédire les succès musicaux de demain

Ces chercheurs pensant pouvoir prédire avec 85% de certitude les succès musicaux de demain.

Depuis le début de la musique enregistrée, les maisons de disque ont toujours voulu trouver le meilleur moyen pour découvrir les talents de demain. Jusqu’à aujourd’hui, ils ont eu recours à des “talent scouts”, chargés d’écumer internet et les petites salles de concert, à la recherche d’artistes particulièrement prometteurs. Mais avec l’essor des nouvelles technologies, leur rôle pourrait être remis en cause.

En effet, des chercheurs de l’université de Californie à Irvine ont publié le fruit de leur recherche dans la prestigieuse revue scientifique Royal Society Open Science. Ces derniers ont en effet passé 500 000 morceaux sortis au Royaume-Uni depuis 30 ans au crible, et pensent avoir trouvé des facteurs qui permettent de prédire les titres qui deviendront des tubes.

Des variables formellement identifiées

D’après la co-auteure de cette étude Natalia Komarova, le succès d’un morceau peut être prédit en fonction de ses caractéristiques musicales. Pour cela, son équipe de chercheurs a mis en évidence 18 variables musicales qui permettent de l’expliquer. Ainsi, les 5 premières variables sont liées aux caractéristiques acoustiques du morceau, c’est-à-dire le timbre, la tonalité, la part du chant et de l’instrument, et au genre musical de la chanson en question. Il y a également d’autres critères décrivant l’ambiance du morceau, qu’elle soit enjouée, triste, violente ou calme.

A travers un modèle mathématique d’analyse des données programmé pour prendre en compte ces critères, 500 000 titres ont ainsi été analysés. Pour mesurer le succès de ces morceaux par rapport aux autres, les scientifiques se sont également basés sur la durée de présence des morceaux à succès dans le tableau des meilleurs ventes britanniques, le Billboard Top 100.

La “dance” au sommet du succès

Le résultat de cette étude n’est pourtant pas très surprenant : les titres invitant à la danse et à l’insouciance sont les plus vendeurs. Mais il ne suffit pas de respecter ces critères pour faire un tube. Il faut en effet que le morceau se démarque par un certain nombre d’originalités sonores. En outre, les voix féminines sont privilégiées par rapport aux hommes !

Malgré cette étude, il reste difficile de prédire avec exactitude de le succès d’un morceau. Toutefois, cet algorithme permet de garantir un niveau de certitude de près de 85%, ce qui est déjà impressionnant.

 

Publié le vendredi 8 juin 2018 à 15:01, modifications vendredi 8 juin 2018 à 13:01

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !