Sci-Tech

Tinder sera bientôt interdit aux mineurs

Le célèbre réseau de rencontres américain a pris la décision de restreindre son accès aux plus de 18 ans.

Avec plus de 10 millions d’abonnés, l’application lancée en septembre 2012 par quatre Américains a révolutionné le monde du dating, en proposant une application de rencontres grâce à un système de géolocalisation.

Ainsi, dans les jours qui viennent, Tinder sera interdit aux moins de 18 ans. L’entreprise a annoncé sa décision dans un communiqué :

Sur une plate-forme qui a facilité plus de 11 milliards de rencontres, il est de notre responsabilité d’évaluer en permanence les expériences de nos utilisateurs. Dans ce cadre, nous avons décidé d’arrêter ce service pour les moins de 18 ans. Nous sommes convaincus que ce changement est la meilleure orientation à suivre pour l’avenir.

A déclaré Rosette Pambakian, la responsable de la communication chez Tinder.

Jusqu’à présent, on pouvait se connecter sur cette application depuis Facebook et ce dès l’âge de 13 ans.

En interdisant l’accès aux 13-17 ans, Tinder devrait perdre 3% de ses utilisateurs dans le monde, soit un peu plus d’un million. Par cette décision, Tinder applique le principe de précaution à l’égard d’éventuels prédateurs sexuels et prévenir ainsi les rencontres entre les pédophiles et les mineurs.

En effet, jusqu’alors, l’application avait consacré une « room » aux mineurs, mais cela ne permet évidemment pas d’éviter que des adultes se fasse passer pour des adolescents.Tinder avait d’ailleurs fait l’objet de virulentes critiques sur la sécurité de son application.

Déjà, certains de ses détracteurs avancent que cette interdiction sera vaine puisque les mineurs auront toujours le loisir de mentir sur leur âge pour s’inscrire. Sans possibilité de vérification de la date de naissance réelle, il n’est pas sûr que cette restriction seule dissuade les concernés.

Publié le lundi 13 juin 2016 à 10:16, modifications lundi 13 juin 2016 à 8:34

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !