Sci-Tech

Le télescope Hubble découvre Icare, l’étoile la plus éloignée jamais observée

L’étoile Icare, découverte grâce au télescope Icare, est située à plus de 9,3 milliards d’années-lumière de la Terre.

Grâce au télescope spatial Hubble de la Nasa, des scientifiques suisses de l’UNIGE et de l’EPFL ont annoncé lundi 2 avril qu’ils avaient découvert l’étoile la plus lointaine de notre système solaire. Cette supergéante bleue est située à 9,3 milliards années-lumières de la Terre. Son nom officiel est « MACS J1149 + 2223 Lensed Star-1 ». Toutefois, cette étoile a été surnommée Icare.

Deux fois plus chaude que le soleil

Cette étoile est née il y a environ 9 milliards d’années. Par ailleurs, elle semble être énorme et extrêmement chaude. En effet, sa température en surface évoluerait entre 11 000 et 14 000 degrés Celsius. Ce qui rend Icare environ deux fois plus chaude que le Soleil.

L’étoile est située dans une lointaine galaxie spirale, comme la nôtre. Or, elle est au moins 100 fois plus éloignée de nous que les plus lointaines précédemment observées. Ainsi, la lumière émise par Icare a ainsi été multipliée par 2.000. Ce qui a permis au télescope Hubble de l’observer, selon l’étude publiée dans la revue scientifique Nature Astronomy. En effet, pour repérer l’étoile, les scientifiques ont pu profiter d’un phénomène naturel appelé « lentille gravitationnelle ». Il s’agit d’une sorte de loupe galactique.

Il implique la flexion de la lumière par des amas très massifs de galaxies entre l’observateur et la source lumineuse. Ce qui grossit et rend visibles les objets célestes lointains, qui autrement seraient indétectables.

A détaillé Le Monde.

Une vision unique

L’observation fortuite d’un phénomène aussi rare. Une étoile individuelle amplifiée des milliers de fois, nous a fourni une énorme quantité d’informations sur l’étoile. Son environnement et la matière rencontrée sur le chemin de nos télescopes.

A expliqué Antonio Cava du département d’astronomie de l’UNIGE.

Selon l’Université de Genève, cette découverte marque le début d’une nouvelle manière d’étudier les étoiles individuelles dans les galaxies lointaines.

Ces observations offrent une vision unique et détaillée sur l’évolution des étoiles. En particulier les étoiles les plus lumineuses.

Publié le mercredi 4 avril 2018 à 10:15, modifications mercredi 4 avril 2018 à 9:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !