Tech

Téléphonie et Internet : certains opérateurs profitent de l’été pour augmenter les tarifs

Les trois opérateurs de téléphonie et Internet ont discrètement augmenté le prix de certains abonnements durant l’été.

Cet été, si vous êtes parti en vacances vous êtes sans doute passé à côté de la mauvaise surprise des factures de téléphonie et Internet exorbitantes.

En effet, d’après un article d’UFC-Que Choisir du 24 août, Orange, Bouygues et SFR n’ont pas chômé cet été. Et pour cause, le trio a augmenté le prix de certains de ses abonnements. Et parfois de façon conséquente.

Entre un à cinq euros par mois

Ainsi, selon l’association de défense des consommateurs, c’est SFR qui a frappé le plus fort, avec des hausses de deux à cinq euros par mois pour les offres de téléphonie fixe et mobile.

Même les clients de l’offre low cost Red by SFR en sont quittes pour un ou deux euros de plus par mois.

Bouygues a choisi une augmentation indirecte en facturant les frais de location de la BBox Miami, jusqu’ici inclus. Soit trois euros de plus par mois.

Enfin, du côté d’Orange, l’offre fixe Découverte Internet grimpe de 21 à 24,99 euros le forfait mobile Mini de 14,99 à 16,99 euros.

Du côté des opérateurs, on justifie ces augmentations de tarifs par l’arrivée de nouveaux services, tels que la télévision, les journaux gratuits ou encore une meilleure qualité du réseau. Cependant, les hausses estivales ne sont pas inhabituelles.

En revanche, la forme a de quoi surprendre cette année.

Ce n’est pas la première fois que les opérateurs profitent de l’été pour procéder à des hausses de tarifs. Mais l’ampleur et la forme sont inédites cette année. Notamment parce que contrairement aux années précédentes, celles-ci s’appliquent à tous. Y compris aux abonnés actuels.

Précise l’UFC-Que Choisir.

Néanmoins, si la note augmente, vous avez forcément été prévenu par mail.

Comme le leur impose le code de la consommation, les opérateurs ont bien informé les clients concernés. Mais les mails reçus sont loin d’être limpides

Dénonce l’UFC-Que Choisir.

Ainsi, trop discrètement, regrette Bernard Dupré, président de l’association des utilisateurs de télécommunication.

Ça se présente plutôt sous la forme d’un cadeau. Puis, un peu plus bas, on vous explique que ça va être plus cher de quelques euros.

explique-t-il.

Par exemple, SFR a adressé un mail à ses abonnés concernés fin juillet. Le courrier, intitulé « Souriez vous êtes surclassé », présentait la nouvelle offre de télévision.

L’augmentation de facto était écrite plus bas en petits caractères.

Le procédé est surprenant, assez cavalier parce que c’est envoyé pendant l’été. Quand vous êtes à la plage, ou ailleurs, vous n’avez certainement pas la tête à votre facture de téléphone.

Regrette Bernard Dupré.

Possibilité de résilier son abonnement

Pourtant, si cette hausse de tarif ne vous convient pas, sachez que dans certains cas, vous avez la possibilité de ne pas activer les nouveaux services. Et si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours résilier votre abonnement, sans frais. Mais attention aux délais !

Conformément à l’article L. 224-33 du code de la consommation, les clients ne disposent que de quatre mois à partir du changement de tarif pour résilier leur abonnement sans frais.

Alerte l’UFC-Que Choisir.

Ainsi, à défaut, le silence du consommateur est considéré comme une acceptation tacite du client.

Publié le lundi 28 août 2017 à 9:33, modifications mardi 29 août 2017 à 10:27

Vous aimerez aussi

-->

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Vers le top