Tech

Station F : Le plus grand incubateur de start-up au monde a ouvert ses portes à Paris

« Nous avons fait une mini Silicon Valley »

La Station F, inaugurée jeudi soir par Emmanuel Macron et Anne Hidalgo, accueillera jusqu’à 1.000 start-up à partir de lundi 3 juillet.

Après l’inauguration, voici l’installation des premiers occupants de la Station F.

En effet, samedi 1er juillet les premiers arrivants du nouveau campus XXL pour start-up se sont installés dans l’ancienne Halle Freyssinet, ancienne gare de marchandises, située dans le 13e arrondissement de Paris.

Tout sous le même toit

Dans ce bâtiment de 34.000 mètres carrés racheté par Xavier Niel, le fondateur de Free, les start-uppers auront à leur disposition une « zone start-up ». Celle-ci sera équipée plus de 3.000 stations de travail ainsi que des salles de réunion ou des bureaux pour recevoir des partenaires privés ou des acteurs publics.

Tout ce dont une start-up a besoin est réuni sous le même toit. Notre truc à nous, c’est d’aider les jeunes à créer des start-up.

A promis Xavier Niel.

En effet, pour les accueillir, le bâtiment est accessible 24 heures sur 24, avec des postes de travail disponibles et implantées dans divers espaces de travail pilotés par Station F ou par des partenaires. Parmi ces derniers, on trouve des grandes entreprises du numérique (Microsoft, Facebook, Vente-privée, le Sud-Coréen Naver). Des grandes écoles (HEC entrepreneurs, Arts et Métiers…). Ou encore des fonds d’investissement (Ventech, Kima ventures…).

En outre, les jeunes entrepreneurs y trouveront également de quoi se nourrir (avec 4 cuisines dans le grand restaurant. Mais aussi se laver (30 douches individuelles). Et même, bientôt, se loger (100 appartements partagés).

Enfin, de quoi se divertir ou se défouler : fitness center, jeux d’arcades…

Financièrement, s’installer à Station F est avantageux. Même en payant « au prix fort » les 195 € mensuels par poste de travail du programme Founders, le tarif est bien inférieur à ce que réclament beaucoup d’incubateurs parisiens.

Entrepreneur is the new France.

A lancé Emmanuel Macron avec ferveur et humour devant un parterre de jeunes aspirants entrepreneurs acquis à sa cause lors de l’inauguration de la Station F.

Le visage du dynamisme français

Cependant, si la Station F veut s’imposer en France comme le plus grand campus pour start-up au monde, cela ne veut pas dire qu’elle joue déjà dans la cour des grands.

Pour réussir à s’imposer dans le paysage, la Station F va devoir surmonter un double handicap. Etre trop gros pour la France et trop jeune pour le monde.

En effet, au niveau mondial, la Station F doit se faire une place dans la cour des grands. Il n’est pas facile d’exister face à des références comme les accélérateurs américains Y Combinator ou AngelPad. Ces derniers comptent des dizaines de licornes (start-up valorisée à plus d’un milliard de dollars) à leurs actifs.

Ainsi Xavier Niel, qui peut se targuer d’avoir Facebook et Microsoft parmi les partenaires de la première heure de son projet, devra également rendre son projet attractif pour que des start-up étrangères choisissent Paris et la Station F.

En outre, un mastodonte de cette taille risque de tout écraser sur son passage en France.

Certains autres incubateurs, forcément plus petits, vont pâtir de l’arrivée de la Station F.

A reconnu Guillaume Degroisse, le directeur des contenus de l’Atelier BNP-Paribas, la branche dédiée à l’innovation de la banque française.

Au final, le succès de ce campus français sera jugé par le nombre de licornes qui en sortiront.

Néanmoins, sur ce point, il va être difficile de concurrencer les États-Unis. Pays où les investisseurs sont plus prompts à mettre de fortes sommes sur la table qu’en France et en Europe.

Pour l’expert de la BNP-Paribas, l’un des éléments-clés de la réussite de la Station F sera sa capacité à attirer des fonds d’investissements américains :

S’ils viennent soutenir des start-up en France, sans leur demander en plus d’aller s’installer dans la Silicon Valley. Ce sera gagné.

Publié le dimanche 2 juillet 2017 à 13:07, modifications dimanche 2 juillet 2017 à 10:45

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Discuttez !

Poster un Commentaire
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Minutenews.fr Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.

Soyez le premier à commenter !

Me notifier
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
wpDiscuz

Vu sur le web

Vers le top