Sci-Tech

Snapchat lance une nouvelle fonctionnalité

Le réseau social éphémère vient d’introduire une nouvelle fonction. Celle-ci marque un tournant majeur dans l’évolution et l’utilisation de Snapchat.

L’année 2016 aura été marquée par les bouleversements et les changements de politiques chez les réseaux sociaux. Alors qu’en juin, Instagram a abandonné un affichage chronologique au profit d’un affichage basé sur la pertinence de la publication, c’est au tour de Snapchat de procéder à des changements de caps.

Le jeune réseau social, lancé en 2011 et principalement utilisé par les 15-25 ans, est aujourd’hui valorisé à 20 milliards de dollars, notamment grâce à sa popularité et son nombre d’utilisateurs.

Snapchat permet d’envoyer des photos et des vidéos à ses contacts et ce pendant 24 heures seulement. Les photos et vidéos envoyées en privé s’effacent après avoir été visionnées. Et si un utilisateur tente de contourner le système en effectuant une capture d’écran des clichés ou petits films, le fraudeur reçoit une notification pour lui reprocher d’avoir trahi sa confiance.

Ainsi, tout le succès de Snapchat repose donc sur l’instantané et l’éphémère.

Or, mercredi 6 juillet, l’entreprise a annoncé sur son blog une mise à jour, Memories, qui permettra de

sauver des Snaps et des Stories sur Snapchat.

Avec cette fonctionnalité, Snapchat a décidé d’offrir la possibilité à ses utilisateurs de poster tous les contenus et de les enregistrer dans un onglet spécifique (Memories). Il sera également possible de récupérer de vieilles « stories » ou de les republier.

Cette mise à jour ne remet pas en question la fugacité des contenus puisque les Memories s’adresseront d’abord à l’utilisateur. En effet, la fonction restera privée et remplacera la galerie qui actuellement permet d’explorer l’historique des Snaps envoyés.

Memories permettra à Snapchat d’élargir la cible de l’entreprise californienne, car la plupart des utilisateurs aiment conserver leurs photos, notamment chez les plus âgés qui commencent à investir massivement la plateforme fantôme. En effet, 14% des plus de 35% se sont emparés de Snapchat alors qu’ils n’étaient que 2%, il y a trois ans (source comScore).

Snapchat pourra-t-il, ainsi, devenir un concurrent sérieux pour Facebook ou Instagram ?

Publié le vendredi 8 juillet 2016 à 10:45, modifications vendredi 8 juillet 2016 à 10:53

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !