Tech

Samsung Galaxy Note 7 : Un début d’explication sur les explosions des téléphones

L’économiste Bruno Wattenbergh s’est confié à la rédaction de “Bel RTL Eco” et “RTL.be” sur la crise terrible que traverse Samsung avec le Galaxy Note 7, son téléphone dernier cri. De nombreux cas de combustions et d’explosions de batteries ont été constatés ces derniers mois pour ce modèle spécifique.

Le mystère des Samsung Galaxy Note 7 qui explosent pourrait bien être résolu. De nombreuses pistes ont été évoquées sur la toile. Le rapport officiel de Samsung n’a pas encore été communiqué sur les explications liées au problème des batteries de ces smartphones qui prennent feu. Des ingénieurs indépendants ont fourni quelques éléments de réponse sur Internet. Leur conclusion pourrait en surprendre plus d’un.

Samsung Galaxy Note 7 : les explications sur le phénomène de combustion

Les explosions du modèle Galaxy Note 7 ne seraient pas liées finalement à la batterie. La conception du téléphone serait en cause et l’une des principales raisons de la défaillance aux conséquences dramatiques. D’après l’économiste Bruno Wattenbergh, le marché ultra-concurrentie de la téléphonie mobile aurait poussé Samsung à la faute. Il s’est confié à la rédaction de RTL.BE. Selon lui, en voulant produire le smartphone le plus fin du monde, la firme Coréenne a souhaité conserver également une autonomie importante. Les conséquences de ce compromis ont été désastreuses :

Pour ce faire, Samsung aurait été obligé de compresser sa batterie pour l’insérer dans l’appareil. En fait, ce type de batteries est composé de deux types de corps qui ne peuvent pas entrer en contact l’un avec l’autre, sous peine d’exploser. On les sépare donc avec deux couches de polymère. Selon ces experts indépendants, les couches de polymères étaient trop fines et la coque du smartphone trop ajustée pour pouvoir laisser respirer la batterie.

Les consommateurs mis en danger par les constructeurs de smartphones ?

Les principales firmes sur le marché des smartphones prendraient donc de nombreux risques au détriment de l’intégrité des consommateurs d’après l’économiste Bruno Wattenbergh :

Ils font donc des paris technologiques car ils n’ont plus le temps de faire suffisamment de tests, de valider la fiabilité de certains composants ou comment les composants fonctionnent ensemble.

Cette crise liée au Galaxy Note 7 aurait déjà coûté 5 milliards d’euros à la firme coréenne.

Selon Bruno Wattenbergh plus de 90% des Galaxy Note 7 auraient déjà été récupérés à travers la planète. Mais Samsung s’apprête d’ailleurs à aller encore plus loin avec une décision radicale. La firme coréenne va procéder à une mise à jour pour empêcher la batterie de se recharger. Un programme devrait être également installé afin d’empêcher la batterie d’entrer en surcharge une fois les 100% atteints.

Publié le mercredi 14 décembre 2016 à 14:26, modifications mercredi 14 décembre 2016 à 15:46

Vous aimerez aussi

-->

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Vers le top