Sci-Tech

Roissy: Un accident entre un drone et un A320 évité de justesse

Le 19 février dernier, un Airbus qui effectuait sa descente vers l’aéroport Charles de Gaulle a évité de justesse un drone que se trouvait à 1600 m d’altitude.

Selon une annonce du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA), un Airbus A320 d’Air France a évité de justesse une collision avec un drone qui volait à haute altitude, le 19 février dernier. Le vol commercial assurait la liaison entre Barcelone et Paris Charles de Gaulle et était en phase d’atterrissage.

Considéré comme un incident grave dans un communiqué de l’autorité française d’enquêtes de sécurité de l’aviation civile, le copilote a aperçu le drone alors que l’avion se trouvait à une altitude de 5 500 pieds, soit 1 600 m.

L’équipage a désactivé le pilote automatique pour éviter une collision avec le drone, qui est passé à environ cinq mètres sous l’aile gauche de l’avion, selon l’estimation du commandant de bord.

Le pilote automatique a ensuite été réenclenché et l’Airbus A320 a pu reprendre son atterrissage. La tour de contrôle a bien évidemment été avisée de la présence d’un drone non identifié. Une enquête est toujours en cours.

Les drones ne sont pas autorisés à voler à proximité des aéroports ni à survoler des zones habitées et sont limités à une hauteur de 150 mètres.

Publié le dimanche 6 mars 2016 à 10:13, modifications dimanche 6 mars 2016 à 10:13

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !