Sci-Tech

Pour les crustacés, avoir un gros organe sexuel n’est pas toujours un avantage

Les ostracodes sont de microscopiques crustacés qui ont des organes sexuels très développés. A une époque où certains individus de l’espèce humaine cherchent à augmenter la taille de leur pénis par tous les moyens, cette découverte fait sourire.

Selon cette étude scientifique, pour les crustacés en question, avoir un sexe de taille proéminente ne serait pas une bonne chose à long terme. En effet, avoir un pénis plus grand représenterait un plus grand risque d’extinction.

93 espèces étudiées

Avoir un grand pénis est sans doute bon pour l’ego et la reproduction. Mais pas pour la survie. C’est le bilan d’une étude du musée national d’histoire naturelle des Etats-Unis publiée par la revue Nature. Les chercheurs ont étudié 93 espèces d’ostracodes, un crustacé du Crétacé supérieur (il y a de 66 à 84 millions d’années)

On parle, précisons le d’entrée, de créatures microscopiques. Les mâles avaient un organe sexuel  parfois très gros. Cela représentait un avantage à court terme pour la reproduction. Ils produisaient en effet plus de spermatozoïdes. Mais, dans la durée c’est le constat inverse. Le risque d’extinction était plus élevé. Il pouvait être multiplié par 10. Pourquoi cette différence ? Le musée fournit une explication.

Consacrer beaucoup d’énergie à la compétition pour la reproduction pourrait compromettre la résilience des espèces au changement et augmenter leur risque d’extinction.

De quoi relativiser si nécessaire…

Publié le vendredi 13 avril 2018 à 18:36, modifications vendredi 13 avril 2018 à 15:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !