Sci-Tech

Pokémon Go explose tous les records de téléchargement

Des centaines de joueurs réunis dans une chasse aux Pokémon, une application téléchargée des millions de fois en quelques jours : Pokémon Go est devenu un véritable phénomène.

Niantic Labs a dû se frotter les mains en découvrant les chiffres de téléchargement. L’application Pokémon Go a été téléchargée plus de 75 millions de fois sur iOS et Androïd.

Difficile donc de passer à côté du phénomène. Une simple promenade en ville suffit pour croiser des dizaines de chasseurs le nez sur leur Smartphone dans l’espoir de tomber sur autre chose qu’un Roucoul ou un Ratata.

Après avoir envahi les Etats-Unis, l’Australie ou la Nouvelle Zélande, le jeu est devenu un véritable succès mondial. Depuis son lancement en France, dimanche 24 juillet, l’application a déjà provoqué des rassemblements gigantesques à Bordeaux, Marseille ou Paris.

Alors que la plupart des succès dans le domaine du jeu mobile mettent beaucoup de temps à atteindre la barre symbolique des 100 millions de téléchargements, Pokémon Go a complètement brûlé les étapes avec un engouement sans précédent de la plupart des utilisateurs de tous âges.

Le site des études de marchés spécialisé dans les Smartphone, Sensor Tower, a estimé qu’avec la sortie progressive du jeu dans de nouveaux pays, Pokémon Go pourrait largement dépasser la barre des 100 millions de téléchargements en moins de 60 jours.

La particularité de l’application réside dans la technologie qui superpose des éléments virtuels à la réalité.

Les Pokémon sont répartis sur une carte conforme à la réalité (rues, bâtiments…) et apparaissent sur l’écran des Smartphone en mode photo/caméra lorsque le joueur est à proximité immédiate de la créature.

Niantic promet déjà de renforcer la stabilité de son jeu et surtout de redimensionner les serveurs. Une étude réalisée par SimilarWeb et relayée par le magazine Forbes montre ainsi que l’activité des joueurs de Pokémon Go se hisse au niveau de celle de Twitter sur Androïd. Malgré un lancement géographiquement échelonné, les serveurs dédiés se sont plusieurs fois retrouvés hors ligne.

Publié le mardi 26 juillet 2016 à 16:50, modifications mardi 26 juillet 2016 à 16:50

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !