Sci-Tech

Pérou : Les momies à trois doigts ne sont pas humaines selon les scientifiques

Selon un scientifique, les squelettes trouvés en juin 2017 près de Nazca au Pérou, seraient humanoïdes mais pas humains.

Les révélations du professeur Konstantin Korotkov, de l’Université Nationale Russe de Recherche sont très surprenantes. Pour lui, les squelettes trouvés au Pérou paraissent humains mais ne le sont pas.

“Pas des êtres humains”

Ce sont cinq momies trouvées au Pérou qui attisent toutes les passions. Comptant seulement trois doigts, elles alimentent toutes les théories du complot. Pour certains, il s’agirait d’aliens. Or, les dernières analyses scientifiques ne devraient pas faire retomber les rumeurs. Le professeur Korotkov explique ainsi à nos confrères de Sputnik News :

Chaque momie à deux bras, deux jambes, une tête, deux yeux, une bouche. Le tissu est biologique et la composition chimique indique qu’elles sont humaines. Elles ont 23 paires de chromosome comme nous. Elles apparaissent humaines mais ne le sont pas.

 

Le docteur Edson Vivanco, un autre expert interrogé par nos confrères du Daily Mail indique qu’il ne s’agit pas de restes “d’êtres humains”. Si beaucoup d’experts crient aux fakes, pour lui, les momies sont très réelles.

Créé un crâne avec de telles caractéristiques est compliqué. Pour l’instant, nous étudions les preuves. Et jusque-là, nous n’avons rien trouvé qui nous fasse penser qu’il s’agit d’une fraude ou que les corps aient été modifiés.

Ces momies ont été trouvées pour la première fois en juin 2017 près de Nazca au Pérou comme l’a révélé une vidéo. Elles auraient été trouvées dans l’excavation d’une ancienne tombe. Mais, pour la majorité des experts internationaux, il s’agit clairement de fausses momies.

Publié le mardi 13 mars 2018 à 14:00, modifications mardi 13 mars 2018 à 17:45

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires

En direct