Sci-Tech

La Nasa a fait des découvertes inédites sur Mars

La Nasa a fait une annonce fracassante ce jeudi 7 juin. Des molécules organiques complexes emprisonnées dans la roche, premières briques nécessaires à l’éclosion de la vie, ont été découvertes sous la surface de la planète Rouge.

Le rover Curiosity a découvert des molécules organiques dans des échantillons prélevés sur deux sites distincts du cratère Gale. Ces roches sédimentaires sont vieilles de trois milliards d’années. Il a également mesuré d’étranges cycles de méthane dans l’atmosphère, marqués par une forte variation saisonnière. Les scientifiques émettent l’hypothèse que les changements de température soient à l’origine de ces variations.

Cinq centimètres pour trois milliards d’années

Pour analyser cette matière, Curiosity a foré le sol martien jusqu’à une profondeur de… cinq centimètres. Ce n’est certes pas beaucoup, mais suffisant pour trouver des matériaux vieux de plusieurs milliards d’années qui n’ont pas été en contact avec l’atmosphère. Parmi les molécules organiques trouvées figurent du thiophène, des méthylthiophènes, du méthanethiol et du diméthylsulfure, contenant carbone et hydrogène. Par ailleurs, le cratère où ces prélèvements ont été faits abritait un lac il y a trois milliards d’années. A cette époque Mars était même recouverte d’un vaste océan. Par conséquent, les deux éléments essentiels à la vie, le molécules organiques et l’eau, étaient réunis au même moment sur la planète Rouge.

Des preuves d’une vie sur Mars ?

Anticipant des conclusions trop hâtives, Michelle Thaller, astronome qui s’exprimait depuis le Goddard Space Flight Center, au nom de la NASA, a prévenu dès le début de la conférence : “Je ne vais pas annoncer la découverte de traces de vie sur Mars.” Un peu plus tard, elle a précisé que la découverte de ces molécules n’était pas non plus “une preuve” de l’existence d’une vie passée, du temps où Mars était “habitable”, il y a des milliards d’années.

La Nasa se félicite tout de même que ces nouvelles découvertes ouvrent la porte à de futures « découvertes époustouflantes sur la planète rouge ». Il faudra suivre de près l’arrivée des rovers ExoMars 2020 de l’ESA et Mars 2020 de la NASA pour espérer connaître la solution de l’énigme. 

Publié le vendredi 8 juin 2018 à 14:11, modifications vendredi 8 juin 2018 à 15:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !