Sci-Tech

Avec Marketplace Facebook se lance dans les petites annonces et déclare la guerre à eBay et Le Bon Coin

Facebook veut ajouter une nouvelle corde à son arc : la vente et à l’achat d’objets et produits entre ses membres… Un nouveau défi pour Mark Zuckerberg ! Explications

Facebook, qui compte 1,7 milliard d’utilisateurs a annoncé lundi 3 octobre qu’il allait lancer une plateforme entièrement dédiée à la vente et à l’achat d’objets et produits entre ses membres. L’objectif étant non seulement de fidéliser ces utilisateurs, mais surtout de venir concurrencer les sites de commerce en ligne tels que eBay ou encore Le Bon Coin.

Baptisé Marketplace, la plateforme va permettre de diffuser une photo de l’objet à vendre en l’agrémentant d’une description, à l’image des sites de vente en ligne déjà présents sur Internet.

Pour l’instant, ce service est proposé uniquement aux utilisateurs de l’application Androïd ou iPhone de Facebook, âgés de plus de 18 ans et qui résident aux États-Unis, en Australie, au Royaume-Uni et en Nouvelle-Zélande. Ces derniers voient déjà apparaître une nouvelle icône à la place de celle de Messenger. La fonctionnalité sera ensuite développée à d’autres pays ainsi que dans la version Internet de Facebook.

D’ores et déjà, un tel service semble constituer une arme redoutable pour l’entreprise de Mark Zuckerberg. En effet, elle devrait lui permettre de concurrencer de plein fouet le site marchand eBay (qui compte actuellement 162 millions d’utilisateurs pour 22 millions de vendeurs actifs dans le monde) et Le Bon Coin (qui regroupe entre 25 et 26 millions de visiteurs tous les mois).

Le second objectif est de venir mettre de l’ordre dans les transactions qui sont actuellement réalisées par le biais de groupes Facebook spécifiques. Le plus connu d’entre eux en France étant WANTED#bonsplans, qui rassemble plus de 220 000 membres.

Après avoir tâtonné, Facebook entend bien conquérir ce marché des petites annonces. Et pour ça, il avance un argument de taille : la confiance. Sur le réseau social, les vendeurs présenteront en effet leurs annonces via leur profil, avec leur photo, leur nom et leur prénom. Mieux, le réseau social souhaite mettre en avant les offres des amis, ou des amis des amis. De quoi rassurer les acheteurs.

Cependant, à peine inauguré, le service réserve déjà de nombreuses offres déroutantes ou encore illégales.

Ainsi, les internautes ont eu la surprise de se voir proposer de la nourriture, des poubelles, des armes, des animaux ou encore des personnes.

Publié le mardi 4 octobre 2016 à 11:17, modifications mardi 4 octobre 2016 à 11:01

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !