Sci-Tech

Les scientifiques ont répéré un trou noir supermassif en train de dévorer une immense étoile

C’est une observation extrêmement rare d’un trou noir supermassif, qui s’est déroulée sur plus d’une décennie !

Une équipe d’astronomes a observé d’importants jets de matière et d’énergie sortant directement d’un immense trou noir supermassif. Celui-ci a en effet détruit une gigantesque étoile par la force de gravité considérable qu’il exerce sur elle. Cette observation, qui avait commencé en 2005, rend compte d’un événement cosmique situé à quelque 150 millions d’années lumières de la Terre. Il a donc fallu autant de temps à la lumière pour nous atteindre ! Abyssal.

L’histoire d’une découverte

Le compte-rendu de cette découverte a été publié dans la revue Science par une équipe de scientifiques issus de l’Institut d’astrophysique d’Andalousie. Ainsi, d’après Miguel Perez-Torres, co-auteur de cette étude, il s’agit de la première fois que l’on a pu directement observer un jet de matière à l’extérieur d’un trou noir.

Cet événement a eu lieu dans la galaxie NGC 3690, située à une distance de 150 millions d’années-lumière de la Terre. Au milieu de celle-ci, on trouve un trou noir supermassif dont la masse équivaut à 20 millions de soleils, rien que ça !

La découverte remonte à 2005, alors que l’équipe d’astronomes andalous scrutait le ciel à la recherche de supernovas, de vieilles étoiles en phase d’implosion, situées dans de lointaines galaxies. La lumière infrarouge émise au centre de NGC 3690 a alors attiré leur attention, car elle correspondait à première vue aux émissions d’une supernova, d’autant que la galaxie en question est connue pour être une véritable « usine de supernovas ».

Une étoile dévorée !

Mais alors que les années passent, les émissions ont continué de se produire avec le même niveau d’intensité à l’échelle infrarouge, tandis que celle-ci a décru dans le champ de la lumière visible et des rayons X. Cela signifie donc que ces derniers ont été absorbés par une source non-identifiée. Puis, d’autres anomalies ont été repérées en 2011, qui ont mené les scientifiques à ce constat sans appel : il s’agit bien d’un trou noir en train d’absorber une étoile.

L’astre phagocyté par le trou noir a une masse bien plus importante que le soleil, et l’énergie émise par sa destruction équivaut à 100 fois celle que notre étoile produira pendant toute sa durée de vie. Il s’agit donc d’un événement cosmique d’une rare violence, que nous avons la chance de pouvoir observer depuis un télescope.

Publié le lundi 25 juin 2018 à 16:39, modifications lundi 25 juin 2018 à 15:45

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !