Sci-Tech

Facebook Messenger : Les « conversations secrètes » arrivent !

Désireux de plus de sécurité et de confidentialité dans leurs échanges privés, les internautes auront très prochainement accès aux « conversations secrètes » grâce à l’application Facebook Messenger.

Depuis les révélations faites par Edward Snowden quant à la surveillance des données personnelles orchestrée par diverses organisations gouvernementales, les dispositifs “anti-espionnages” fleurissent sur Internet. Ainsi, entre l’utilisation de VPN pour certains ou l’arrêt radical des réseaux sociaux choisi par d’autres, la vie privée est devenue un sujet central au cours de ces dernières années.

Ainsi, afin de satisfaire la demande croissante de confidentialité dans les échanges censés être privés, Facebook vient de publier un communiqué dans lequel la firme de Mark Zuckerberg annonce l’arrivée imminente des conversations chiffrées :

Vous nous avez dit que vous aviez parfois besoin de plus de sécurité – peut-être pour discuter d’informations privées comme une maladie ou une question de santé avec vos amis proches et votre famille, ou pour envoyer des données financières à votre comptable. (…) Aujourd’hui, nous commençons à travailler sur une nouvelle option intégrée à Messenger qui permettra une meilleurs confidentialité dans les conversation relatant de sujets sensibles.

Pour avoir accès à cette option, il faudra activer manuellement l’option « conversation secrète » présente dans Messenger.

En revanche, cette nouvelle spécificité ne sera pas dénuée de toute contrainte technique puisque, selon la logique du chiffrement, les « conversations secrètes » ne pourront être lues que sur un seul des appareils que vous utilisez pour interagir avec votre correspondant. Ainsi, il ne sera pas possible de poursuivre sur un ordinateur une conversation chiffrée entamée sur un smartphone, par exemple.

Développée par Open Whisper, cette technologie, déjà présente Whatsapp – propriété de Facebook -, est actuellement testée sur un nombre limité de comptes, mais sa généralisation devrait avoir lieu au cours de cet été, comme le précise Facebook dans son communiqué. A noter qu’à ses débuts, seul le texte pourra être chiffré, les vidéos et les GIF’s étant exclus de cette nouvelle option dans un premier temps.

A l’instar de Snapchat, un compte à rebours pourra être défini afin de programmer l’autodestruction des messages envoyés.

Publié le lundi 11 juillet 2016 à 14:34, modifications lundi 11 juillet 2016 à 14:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !