Sci-Tech

E3 2015 : Les femmes ont désormais leur place dans l’industrie des jeux vidéos

Désormais, les femmes ont aussi leur place sur scène à l’E3, le plus grand salon dédié aux jeux vidéos du monde. Souvent absentes des conférences, il semble que cette fois, elles ne font plus figure de potiche. Sur scène ou dans les jeux, les femmes sont les héroïnes.

Il manquait une touche féminine. L’E3 change la donne cette année et on a vu rarement défiler autant de créatrices sur scène. Finies les simples démos d’un jeu de fitness ou de danse, les femmes font entendre leur voix, ce qui prouve que le jeu vidéo n’est pas seulement réservé à une élite masculine. Ainsi des femmes ont fait la présentation de gros titres attendus comme Halo 5 ou Mirror’s Edge Catalyst. Dans les studios de développement d’Electronic Art, Microsoft ou encore Ubisoft, il faut savoir que des femmes sont à des postes clés.

Les gamers qui suivent assidûment ont débordé d’enthousiasme sur les réseaux sociaux notamment lors de la conférence Ubisoft. En effet, Aisha Tyler, actrice afro-américaine et présentratice du show, s’est entretenu sur scène du jeu de guerre Rainbow 6 Siege avec Angela Bassett, actrice également afro-americaine. Du jamais vu. Et cerise sur le gâteau, Geneviève Forget a ensuite pris la parole. Les mœurs sont en train d’évoluer et de nombreux joueurs ont commenté ce fameux échange sur scène :

Deux femmes noires qui parlent jeu vidéo sur la scène de l’E3 et qui introduisent une autre femme. Les choses sont en train de changer.

L’année 2015 met en avant les femmes et cela se ressent également dans la présentation des jeux. Après FIFA 2016 qui voit débarquer l’équipe de football féminine, de nombreux jeux s’offrent des héroïnes. On avait Lara Croft et désormais on a Aloy, chasseuse de dinosaures-robots, et certaines franchises permettent d’incarner un personnage masculin ou féminin comme Dishonored, Assassin’s Creed: Syndicate ou encore Call of Duty. Autre nouveauté, exit les tenues sexy et place aux tenues mieux adaptés.

Ces changements interviennent suite à de nombreux débats agités entre les milieux européens et américains du jeu vidéo. Certains ont dénoncé le sexisme de l’industrie du jeu vidéo. Les femmes sont trop souvent mal représentées mais surtout se cantonnent à des rôles réducteurs. Celle qui a notamment provoqué un séisme est sans doute Anita Sarkeesian cette youtubeuse canadienne a secoué le milieu en postant ses vidéos intitulées Tropes vs Women in Video Games (Les clichés contre les femmes dans les jeux vidéo). Elle s’est alors attiré les foudres de certains joueurs et même reçu des menaces de mort voire de viol. Cette polémique a mis en avant l’ampleur du problème.

Finis les jeux mettant seulement en avant des héros mâles et blancs. Les éditeurs veulent redorer leur blason et éviter les bad buzz. Mais certains mâles crient encore au scandale. Lorsqu’Electronic Arts a annoncé la présence d’équipes de football féminines dans FIFA 16, les commentaires misogynes avaient alors fleuri sur les réseaux sociaux :

FIFA 16 sera une simulation de cuisine ?

Vivement qu’elles enlèvent leurs maillots à chaque but…Mais qui a envie de jouer avec des femmes? Elles sont nulles au foot.

Pensez-vous que le jeu vidéo est un univers exclusivement masculin ? Le débat est lancé.

That time @aishatyler and Angela Bassett were on the E3 stage together! #RainbowSix pic.twitter.com/vTrdWmuQrN

— Robert Young (@robertcyoung) 16 Juin 2015

Deux femmes noires sans aucun homme sur scène. Ubi au top. #E3

— Benjamin LeReilly (@LeReilly) 15 Juin 2015

Publié le jeudi 18 juin 2015 à 16:32, modifications jeudi 18 juin 2015 à 16:32

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

6 Commentaires