Sci-Tech

Connecter la planète entière à internet : le dernier projet fou d’Elon Musk

Starlink, c’est le nom de ce projet fou qui permettra à l’ensemble de la Terre de se connecter à internet en haut débit.

Elon Musk ne s’arrêtera donc jamais. Le président de Tesla et SpaceX s’apprête en effet à lancer samedi 17 février les deux premiers satellites d’un réseaux de 12 000 machines qui stationneront autour de la Terre à horizon 2024. Le but de ce projet ? Créer un réseau internet accessible partout sur la Terre.

Nom de code : mission starlink

Cette nouvelle entreprise folle a été baptisé “mission starlink” par le célèbre business man. Le fondateur de Spacex, qui a permis de donner naissance à la première fusée spatiale réutilisable, entend donc utiliser cette technologie pour déployer une constellation de près de 12 000 satellites autour de la Terre. Cette mission permettra ainsi de fournir une connexion internet ultra-rapide à toute la planète.

Dans les prochaines années, se sont près de 4425 satellites qui seront lancées à 1300 km d’altitude et 7500 autres qui seront en orbite à 500 km de la Terre. Ce dispositif sera achevé en 2024, date à laquelle Elon Musk prévoit également de lancer la première mission humaine vers mars.

Celui-ci avait évoqué cette mission complètement folle pour la première fois en 2015, mais n’en avait plus parlé depuis. Pourtant, nous savons que l’homme d’affaire est connu pour tenir ses promesses. C’est donc avec soulagement que nous avons constaté le dépôt du nom “Starlink” en 2017 par l’entrepreneur, qui a bien confirmé qu’il s’agissait du même projet. Toutefois, il a également tenu à divulguer le moins d’informations possibles à son sujet, refusant même d’en parler lors du lancement de la fusée Falcon Heavy.

Elon Musk vs. Jeff Bezos

La fusée content les deux premiers satellites de la constellation sera lancée depuis la base militaire de Vandenberg en Californie. Ces derniers stationneront ensuite à 500 km de la Terre. En tout le coût de développement de la mission Starlink s’élèvera à 10 milliards de dollars. Alphabet, la société mère de Google, apportera 10% de cette somme.

Mais Google et Musk ne sont pas les seuls à s’être lancés dans cette course folle. En effet, la société OneWeb s’est associé à Blue Origin, la société du fondateur d’Amazon Jeff Bezos, pour concevoir une constellation similaire de 1000 satellites, qui fonctionnera dès 2022.

Grâce à cette initiative, Elon Musk entend fournir une connexion internet de qualité aux terriens les plus  pauvres, tandis que les plus riches payeront un abonnement mondial. 

Publié le samedi 17 février 2018 à 14:36, modifications samedi 17 février 2018 à 13:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !