Sci-Tech

Ce peuple indonésien a muté pour pratiquer l’apnée

Les Bajau, un peuple indonésien a connu une mutation génétique pour pouvoir pratiquer la plongée en apnée.

Les nomades de la mer

C’est la première fois que le phénomène est documenté. Une population a connu une adaptation génétique. Celle-ci lui permet de réaliser de la plongée en profondeur. Le peuple Bajau en Indonésie est ainsi capable de descendre jusqu’à 70 mètres de profondeur et peut passer jusqu’à 13 minutes sous l’eau. Le tout sans équipement à part des poids et un masque en bois. Repensez à la dernière fois que vous avez fait de l’apnée à la piscine pour comprendre l’ampleur de la performance.

Les Bajau sont surnommés “les nomades de la mer” et peuvent passer jusqu’à 60% de leur journée sous l’eau à pêcher poissons, pieuvres ou encore crustacés. Comment est-ce possible ? La scientifique américaine Mélissa Illardo s’est posée la question. Elle a voulu comprendre si cette extraordinaire capacité était génétique. En les comparant avec un autre peuple indonésien qui ne plonge pas, elle a découvert que la rate des Bajau était 50% plus grande. Or, il s’agit d’un organe central pour la plongée parce qu’il permet d’avoir plus d’oxygène dans le sang, notamment dans les périodes de stress. Or, c’est le cas quand une personne retient son souffle en apnée. Les études génétiques ont trouvé pas moins de 25 différences. L’une d’entre elles, sur le gène PDE10A serait à l’origine de la rate d’une taille différente. Reste désormais à confirmer que les Bajau ont évolué génétiquement pour pouvoir plonger.

 

Publié le samedi 21 avril 2018 à 15:44, modifications samedi 21 avril 2018 à 11:45

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !