Sci-Tech

Le cabriolet Tesla dans l’espace pourrait s’écraser sur Terre

La collision n'est en revanche pas prévue pour tout de suite

Le cabriolet Tesla pourrait revenir sur Terre comme un boomerang.

Le cabriolet Tesla envoyé dans l’espace a-t-il des chances d’entrer en collision avec la Terre ? D’après les calculs de chercheurs de l’Université de Toronto, cela pourrait arriver au cours du prochain million d’années.

Il y a deux semaines, Elon Musk a envoyé un cabriolet Tesla en orbite autour du Soleil par sa fusée Falcon Heavy. Une équipe de trois chercheurs a calculé les probabilités de voir revenir un jour l’engin sur Terre. Les chances sont faibles mais la collision est possible dans le prochain million d’années.

Le cabriolet Tesla continue de se rapprocher de l’orbite de Mars

Selon l’équipe dirigée par le Canadien Hanno Rein, spécialiste de mécanique orbitale de l’Université de Toronto, il y aurait 6% de chances de voir la décapotable s’écraser sur notre planète. Si collision il y a, elle surviendrait durant le prochain million d’années. Les probabilités de voir le cabriolet revenir sur Terre durant le prochain millénaire sont nulles, d’après les chercheurs.

Pour le moment, la voiture continue son avancée vers l’orbite de Mars. Le véhicule fera un tour autour du Soleil tous les 18,8 mois. Etant donné que sa durée de vie est estimée à quelques dizaines de millions d’années, le cabriolet croisera à de multiples reprises les orbites de Mars et de la Terre.

La voiture devrait donc parfois passer très près des deux planètes. Elle devrait être à proximité de la Terre pour la première fois en 2091. La distance entre notre planète et le cabriolet Tesla devrait alors être inférieure à celle qui nous sépare de la Lune. De nombreux survols sont à anticiper par la suite. Cependant, les perturbations causées par ces frôlements compliquent les prévisions sur sa trajectoire à long terme. A cause de ces perturbations, le véhicule pourrait davantage croiser l’orbite de Vénus plutôt que celui de Mars.

Les chercheurs peuvent seulement établir des probabilités de collision sur des périodes plus longues. Sur le prochain million d’années, l’équipe de Hanno Rein a donc conclu que le véhicule avait 6% de se crasher sur Terre. Il a par ailleurs 2,5% de chance d’entrer dans l’atmosphère de Vénus. Les chances de collision avec la Terre grimperont à 10% après trois millions d’années. Le cabriolet Tesla ne risque cependant pas de causer de dégâts sur notre planète si cela arrive. Il serait en effet totalement brûlé par les forces de frottements atmosphériques avant même d’atterrir.

Publié le mardi 20 février 2018 à 10:11, modifications mardi 20 février 2018 à 10:32

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !