Sport

Zlatan Ibrahimovic : La grosse sanction après avoir insulté la France

Le 15 mars dernier, Zlatan Ibrahimovic a dérapé. Après la défaite du Paris Saint-Germain face à Bordeaux (3-2), le Suédois s’en était grandement pris à l’arbitre de la rencontre, Lionel Jaffredo, puis à la France. Ses mots ont certainement dépassé sa pensée, mais la LFP lui a attribué une sanction exemplaire.

Ça fait 15 ans que je joue, je n’ai jamais vu un tel arbitre… Pays de m… ! Ce pays ne mérite pas le PSG.

Avait déclaré un Zlatan Ibrahimovic furax, se plaignant notamment d’une passe en retrait d’un Bordelais pour son gardien, qui avait pris le ballon avec la main, chose interdite et devant donner un coup-franc indirect dans la surface.

Les caméras de Canal+ ont filmé ces images insultantes envers la France, ce qui a permis à l’arbitre de la rencontre de l’inclure dans son rapport avant de le transmettre à la commission de discipline. C’est ainsi que, ce jeudi, elle a statué sur la sanction de Zlatan Ibrahimovic alors que la fin de saison approche.

La Ligue de Football Professionnelle a décidé d’infliger à Zlatan Ibrahimovic quatre matchs de suspension. Il ne pourra plus jouer jusqu’à la 36ème journée de Ligue 1, dont la saison en comporte 38. Une sanction exemplaire, polémique car elle part d’images filmées par les caméras et pas dans le contexte d’un match où l’arbitre aurait entendu les insultes.

La polémique est d’autant plus grande concernant la suspension du Marseillais Dimitri Payet, qui avait eu des propos virulents envers l’arbitrage le même jour que Zlatan, à l’issue du match face à l’Olympique Lyonnais où l’OM s’était vu refuser un but qui avait pourtant franchi la ligne.

En effet, si Dimitri Payet n’a écopé que de deux matchs de suspension ferme, les observateurs critiquent la diffusion de ces images : la décision de l’amener en commission de discipline a été prise une fois que l’émission J+1, qui traite le football de manière décalée sur Canal+ Sport, les a montrées pour décrire l’ambiance dans les couloirs après la rencontre.

Une double-sanction qui fait les affaires de l’Olympique Lyonnais, qui voit ses deux principaux concurrents perdre ses deux hommes forts en plein sprint final.

Publié le vendredi 10 avril 2015 à 16:02, modifications vendredi 10 avril 2015 à 16:02

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires