Sport

Yannick Agnel sera-t-il sauvé des eaux ?

Yannick Agnel, le champion olympique du 200m, risque de ne pas pouvoir défendre son titre aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro. Histoire d’un vrai faux troisième ou d’un faux vrai deuxième.

La finale de 200m nage libre des championnats de France s’est disputée mercredi 30 mars à Montpellier. Cet enjeu était de taille pour les nageurs puisque cette finale avait valeur de qualification pour les J.O. du 5 au 21 en août prochain.

Pourtant une situation ubuesque a créé la polémique…Mercredi soir, à Montpellier, tout le monde a vu Yannick Agnel taper la paroi avant le deuxième, sauf le chronomètre… Les images des vidéos ont corroboré cette version et le nageur de 23 ans aurait dû monter sur la deuxième marche du podium.

Pourtant les juges ont décidé le contraire : vainqueur Stravius en 1’46’’18, suivi de Pothain en 1’46’’81 et enfin Agnel en 1’46’’99. Comme le veut le règlement seuls les deux premiers finalistes sont retenus et Yannick Agnel ne sera pas dans l’avion pour Rio.

Mercredi soir, très affecté, le nageur a posté :

Je pourrais avoir de la tristesse, de la colère mais aujourd’hui, je n’ai rien de tout ça, j’ai juste l’envie de performer.

Le club de Mulhouse, dans lequel est licencié Yannick Agnel, a annoncé son intention de déposer un recours devant le Comité National Olympique et se dit prêt à aller jusqu’au Tribunal arbitral du sport.

De son côté, la Fédération Française de Natation a déclaré :

Il est troisième mais les critères de sélection sont ouverts jusqu’à la fin des championnats. On va tout analyser et on mettra en place la meilleure équipe pour Rio. Le sujet n’est pas la place, 2e ou 3e mais plutôt un problème de temps. On va essayer de trouver un système, il faut qu’on le fasse, pour donner un temps à Yannick.

Pour l’instant, l’incendie est sous contrôle, au moins jusqu’au 6 avril, date à laquelle la Fédération Française de Natation annoncera la liste des nageurs sélectionnés pour les J.O.

Alors que son entraîneur Lionel Horter avait déclaré que le nageur “avait accusé le coup sévèrement”, Yannick Agnel a fait part, vendredi soir, lors des Championnats de France de Montpellier, d’une certaine lassitude. Deux jours après avoir raté les minima olympiques sur 200m, sa distance fétiche, il a fait comprendre qu’il allait arrêter sa carrière après les Jeux Olympiques.

A suivre…

Publié le samedi 2 avril 2016 à 9:36, modifications samedi 2 avril 2016 à 7:41

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !