Tennis

Wimbledon 2018 : John McEnroe veut que Serena Williams soit tête de série

Et il se dit que le tournoi réfléchit à cette question...

Le mieux selon John McEnroe serait qu’on attribue à Serena Williams une place dans les dix principales têtes de série. Au pire, l’ordre numéro 16, suggère le compatriote de la championne.

John McEnroe juge que refuser de donner à Serena Williams un ordre de tête de série reviendrait à la punir d’avoir été enceinte en 2017. Serena Williams a quitté les courts en tant que leader de la WTA au premier trimestre 2017. Elle venait tout juste de gagner son 23e trophée majeur et annonçait être enceinte de vingt semaines.

Les arguments de John McEnroe

Le triple lauréat de Wimbledon pense que Serena Williams mérite d’autant plus cette faveur que sa présence emmène un grand nombre de téléspectateurs. Pour l’illustrer, il se base sur l’impact du retour de l’Américaine sur la chaîne télé où il officiait comme commentateur il y a un mois.

C’était à Roland-Garros, lors du premier match de Williams dans un tournoi majeur depuis son accouchement en septembre dernier. Elle affrontait la Tchèque Kristyna Pliskova, soeur jumelle de la numéro 7 mondiale Karolina Pliskova.

 

Notre audience le jour où elle a joué était en hausse de 50% par rapport à l’année d’avant[où Williams était absente]. C’est similaire au retour de Tiger Woods. Soudain, on atteint le maximum du baromètre.

Reconnaît-il, dans des propos donnés au Telegraph.

Une tête de série sacrifiée ?

2016, Serena Williams remporte son 7e trophée de Wimbledon, le “Venus Rosewater Dish” / Crédits © BET

Seulement, l’idée de John McEnroe pourrait coûter sa place à une autre joueuse. En effet, Serena Williams est actuellement 183e à la WTA. Elle intègre le tableau final sans passer par les qualifications car elle bénéficie d’une protection due à son précédent classement.

Cela est accordé à tous ceux ayant mis fin à leur saison pour des raisons telles que des blessures, ou dans son cas, un enfantement. Cependant, pour que Williams soit parmi les 32 têtes de série, il faudra qu’une de ses consœurs cède sa place. Un sacrifice qui n’a pas l’air d’émouvoir John McEnroe.

Quel est son nom ?

Dit-il, en faisant allusion à la sportive qui perdra son statut au profit de Serena Williams.

Sans vouloir être offensant, c’est de Serena Williams dont nous parlons là […] Vous m’en voyez navré, et je présente mes excuses à la 32e joueuse mondiale.
Mais parfois, on ne peut pas faire autrement…

Finit-il par avouer, un brin cynique. Mais John McEnroe souligne  qu’aucune des “top players” n’a envie de rencontrer Serena Williams dès le début du tournoi. Ce qui arrivera si elle n’est pas tête de série.

Le dilemme des joueuses

Dominika Cibulkova perdra-t-elle sa place de tête de série  au profit de Serena Williams ? Crédits © The HSHQ.

La majorité du circuit pense qu’un congé de maternité doit procurer, quelle que soit la concernée, cet avantage. Toutefois, certaines reconnaissent que “déposséder” une des leurs au profit d’une autre est problématique.

Simona Halep, pourtant actuelle première mondiale, est pour un retour de Serena Williams comme tête de série numéro 1 (classement que Williams avait à son départ). Petra Kvitova, double championne vue en favorite de cette édition, souhaite quant à elle que Williams soit inscrite comme tête de série numéro 9.

La Britannique Johanna Konta est fan de Williams. Néanmoins, elle ne se fait pas à l’idée de refuser à une joueuse un droit acquis par la force du travail. Selon le classement, la Slovaque Dominika Cibulkova sera la malheureuse élue si John McEnroe trouve gain de causeThe All England Club se réunit au cours de cette journée, et donnera sa décision au plus dans deux jours.

Publié le mardi 26 juin 2018 à 13:34, modifications mardi 26 juin 2018 à 12:08

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !