Tennis

Toronto : Rafael Nadal domine Stefanos Tsitsipas

La belle aventure de Stefanos Tsitsipas s’arrête aux pieds de la légende Rafael Nadal. Le jeune grec, tout juste 20 ans, avait terrassé quatre membres du top 10 pour parvenir à sa première finale en masters 1000. C’était sans compter le numéro un mondial, qui a fait respecter son rang.

Hier, entre Stefanos Tsitsipas et Rafael Nadal, c’était un duel entre la #NextGen et l’ancienne garde. En effet, Rafael Nadal a 32 ans, lorsque Stefanos Tsitsipas a fêté ses vingt ans la veille. Dans cette opposition entre la fraîcheur de la jeunesse et la confiance de l’expérience, la dernière a prévalu.

Stefanos Tsitsipas ou l’ascension fulgurante

Le tableau de chasse du Grec, lors de ce tournoi de Toronto, est impressionnant. Ainsi, ce ne sont pas moins de quatre membres du top 10 mondial qui ont mordu la poussière. Dominic Thiem (n°8), Novak Djokovic (n°10), Alexander Zverev (n°3) et Kevin Anderson (n°6). Tous terrassés en route par ce jeune loup aux longues dents qui monte.

Effectivement, Tsitsipas, classé  161e mondial au même moment l’année dernière, est désormais dans le top 15 ce lundi. Enchainant les performances depuis le début de l’année, c’est d’ailleurs à Barcelone (ATP 500) qu’il affronte pour la première fois Rafael Nadal. Là-bas, le numéro un mondial lui inflige une défaite cinglante : 6-2 ; 6-1.

Tsitsipas-Nadal : round 2

La rencontre torontoise a, de fait commencé comme leur dernière confrontation. Un Tsitsipas qui tenait son service durant un seul de ses engagements, avant d’être complètement pris de court par son ainé. Ayant bien étudié son adversaire, l’Espagnol le forçait à n’utiliser que son revers.

Résultat : sur les six premiers jeux de service, le Grec n’en remportait qu’un seul. D’ailleurs, Tsitsipas ne doit ce deuxième point dans la première manche qu’à un engagement baclé de l’Espagnol.Puis, comme il l’a fait dans ces exploits précédents, Stefanos Tsitsipas s’est rebellé.

Stefanos Tsitsipas se rebelle, mais trop tard

Redevenu fougueux, créatif et téméraire, il poussait  le leader de l’ATP au tie-break. De plus, le désormais vingtenaire s’octroyait une balle de set, qu’il ne convertira malheureusement pas. Ainsi, sur le service de l’Espagnol, alors que le Grec mène déjà 6-5, il obtient une balle de set à 30-40.

Mais la providence, en ce jour d’anniversaire, n’est pas avec Tsitsipas. En effet, la bande du filet sauve in extremis Nadal. Le taureau de Manacor finit ensuite par remporter son 80e titre et 33e en Masters 1000.

Publié le lundi 13 août 2018 à 14:43, modifications lundi 13 août 2018 à 12:56

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !