Tennis

Tennis : Billie Jean King veut des victoires en deux sets gagnants pour les tournois majeurs de l’ATP

Selon cette légende du tennis féminin, les tournois majeurs masculins doivent s’aligner sur le format de leurs versions féminines. Elle désire que l’Open d’Australie, Roland-Garros, Wimbledon et l’US Open se jouent désormais en trois sets maximum du côté des hommes.

L’opinion de Billie Jean King compte car c’est un monument. L’ Américaine a été active sur le circuit WTA entre la fin des années cinquante et le milieu des années quatre-vingt.

Billie Jean King agite encore le monde du tennis

Durant cette période, elle a raflé 162 titres, dont 67 au cours de l’ère Open (ère professionnelle démarrée en 1968). Parmi ceux-ci, 39 sont des trophées de Grand Chelem. 12 en simple, 16 en double femmes et 11 en mixte.

Ensuite, on lui doit la création de la Woman Tennis association (WTA). C’est aussi Billie Jean King, féministe des premières heures, qui a initié la lutte pour une égalité de gains entre les lauréats masculin et féminin des tournois majeurs.

Elle obtiendra de deux d’entre eux, de récompenser de façon similaire hommes et femmes. Des années plus tard, à sa suite, Venus Williams achèvera de convaincre  les deux autres de s’aligner sur cette avancée.

En 1973, Billie Jean King affronte le machiste Bobby Riggs dans un match d’anthologie. Le “Battle of the sexes”, qui fera d’ailleurs l’objet d’une adaptation cinématographique en 2017.

Toutefois, l’activisme de Billie Jean King ne s’arrête pas là. L’infatigable militante est, enfin, l’une des premières professionnelles de son calibre à assumer son homosexualité.

Les arguments de Billie Jean King

Dans les colonnes du Times, la légende livre son analyse.

Je pense que hommes et femmes devraient joueur au meilleur des trois sets tout le long de l’année.

Écrit-elle pour commencer.

En effet, il n’y a qu’à l’Open d’Australie, Roland-Garros, Wimbledon et l’US Open que les cinq sets sont la règle.

De cette façon, les fans -qui sont la partie comptant le plus- trouveront cela plus facile.

Lance la championne, avant de developper son propos.

Que se passe-t-il quand on essaie d’attirer de nouvelles personnes vers le tennis ? Nous leur rendons la tâche difficile avec tous ces différents formats pour hommes et femmes. De plus (avec la règle des deux sets gagnants), les hommes ne s’épuiseraient pas aussi vite. Le meilleur des cinq (sets) est beaucoup trop (dur) pour eux.

Puis elle prend un exemple concret, l’un des plus longs matches (6h36) jamais joués sur gazon.

Regardez le match de vendredi soir (la demie hommes de Wimbledon 2018) entre Kevin Anderson et John Isner…

Finalement, Billie Jean King est prête à faire un compromis :

Même s’ils jouent trois sets la première semaine d’un tournoi majeur puis cinq sets durant la deuxième semaine, hommes comme femmes devraient faire pareil.

Admet la septuagénaire. La balle est désormais dans le camp de l’ATP.

Publié le samedi 21 juillet 2018 à 11:32, modifications samedi 21 juillet 2018 à 10:38

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !