Tennis

Tennis : nouvelles règles de jeu dès cet été

Le tennis fait peau neuve

L’USTA, l’ATP et la WTA testeront dès cet été des nouvelles règles de jeu. Ces essais auront lieu durant un certains nombre de tounois nord-américains, dont l’US Open 2018.

La Women Tennis Association (WTA) annonce sur son site des nouvelles règles de jeu dans la pratique en compétition du sport à la petite balle jaune. Ces innovations seront implémentées durant l’été au Canada et aux États-Unis.

Pourquoi ces nouvelles règles de jeu ?

Ces changements sont le résultat du travail de trois instances officielles. Il y a d’abord l’ATP, qui s’occupe des principaux tournois du tennis masculin, dont les quatre majeurs. Ensuite, la WTA, l’équivalent féminin du précédent cité. Enfin, l’USTA, qui est aux États-Unis ce que la FFT est en France. C’est-à-dire, l’organisation qui chapeaute les professionnels du Pays. L’objectif est d’améliorer le rythme des échanges sur les courts pendant les tournois.

Quelles sont ces nouvelles règles de jeu ?

Elles sont au nombre de deux : l’horloge du temps service et l’horloge du temps d’échauffement. La première concerne les instants qui précédent le début du match, tandis que la seconde s’appliquera au cours de la rencontre.

L’horloge d’échauffement ou “Warm-Up Clock”

Rafael Nadal offre à Andy Murray la possibilité de choisir son côté de la pièce lors du lancer qui détermine le serveur / Crédits © Bounce Tennis Academy

Un compte à rebours d’une minute est enclenché dès que le second joueur arrive des vestiaires à son siège. Si à la fin de ce chrono l’un d’entre eux n’est pas encore au filet (pour le lancer de la pièce qui détermine celui qui sert en premier), le retardataire a une amende en fin de rencontre.

Après le lancer de la pièce, un autre compte à rebours, de cinq minutes cette fois-ci, commence : c’est le temps de l’échauffement. À partir de la 3e minute, l’arbitre de chaise annoncera au fur et à mesure qu’il reste deux, puis une minute aux joueurs.

Enfin, sa dernière annonce se fera pour marquer les trente secondes restantes dans l’échauffement. Si à la fin de celui-ci l’un des adversaires n’est toujours pas prêt, l’arbitre de chaise déclare : “start of match violation ! “. En conséquence, le contrevenant écopera d’une amende en fin de match. Dans les deux cas de figure, il ne s’agit pas de pénalités au niveau du score.

L’horloge du temps de service ou “Serve Clock”

L’horloge du temps de service a déjà été testée chez les juniors / Crédits © Long Island Tennis Magazine

Cette innovation s’applique pendant les jeux. Ainsi, chaque serveur n’aura que 25 secondes pour préparer son engagement. À la fin d’un point, l’arbitre de chaise donne le score. Puis, il démarre dans la foulée  l’horloge du temps de service.

Si au terme du compte à rebours le serveur n’a toujours pas commencé son mouvement, l’arbitre déclare un dépassement. À la suite d’un nombre de jeux pair (qui correspond au temps de pause), l’horloge du temps de service ne reprend qu’à partir du moment où les balles sont en possession du serveur.

Disposition et dérogations

Comme cela se fait déjà, c’est au receveur de s’adapter au rythme de service de son adversaire. Par ailleurs, si leur emplacement n’a pas encore déterminé, il est toutefois admis que ces horloges seront visibles par l’arbitre, les joueurs et le public.

Enfin, l’arbitre de chaise dispose d’un pouvoir discrétionnaire. Certains échanges sont particulièrement longs et éprouvants. Dans ce cas, il pourra stopper l’horloge du temps de service. Ou alors rajouter du temps de récupération si les joueurs sont encore essoufflés.

Publié le jeudi 12 juillet 2018 à 10:13, modifications jeudi 12 juillet 2018 à 10:13

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !