Sport

Tennis : un joueur se moque du cri de son adversaire et se fait sanctionner

Au cours d’un match de tennis, un joueur a imité le cri de son adversaire et cela n’a pas du tout plu à l’arbitre.

Si l’édition 2016 de Roland Garros est placée sous le signe des forfaits en série et des matchs annulés en raison des intempéries, une rencontre qui se disputait à plus de mille kilomètres de la Porte d’Auteuil, a malgré tout réussi a redonné le sourire au public.

En effet, mardi 31 mai, lors d’un match du Tournoi Challenger de Prostējov, en République Tchèque, entre le Chilien Gonzalo Lama et le Néerlandais Robin Haase, ce dernier s’est moqué de son adversaire chilien qui poussait des cris à chacune de ses frappes.

Certes, il n’est pas rare d’entendre des joueurs crier ou gémir sur les courts de tennis. Certains joueurs en ont même fait leur marque de distinction, à l’image de Maria Sharapova. Pourtant, ce « tic » est souvent perçu comme une tentative de déstabilisation puisqu’il peut devenir agaçant pour l’adversaire.

Ainsi, à l’occasion de ce tournoi de tennis professionnel sur terre battue du circuit secondaire de l’ATP, en Tchéquie, le joueur sud-américain donnait tout ce qu’il pouvait jusque dans le niveau sonore de ses gémissements. Ces cris ont fini par irriter son adversaire européen qui n’a pas tardé à l’imiter. Robin Haase a alors émis un puissant cri en frappant sa balle.

Si le public, sans doute surpris, n’a pas réagi, l’arbitre de chaise a, par contre, immédiatement interrompu le match, considérant qu’il venait de faire entrave au jeu. Il a alors exprimé son mécontentement quant aux talents d’imitateur du joueur Néerlandais et l’a sanctionné en accordant le point à son bruyant adversaire Chilien.

Et c’est finalement, Gonzalo Lama qui s’est imposé sur un double 6-3.

On ne saura sans doute jamais si Robin Haase l’a fait pour se moquer ou protester…

Publié le samedi 4 juin 2016 à 15:10, modifications dimanche 5 juin 2016 à 13:22

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !