Sport

Serge Aurier : Libéré, ses propos adressés aux policiers dévoilés

Serge Aurier, le défenseur du Paris Saint-Germain qui, depuis quelques mois, fait plus parler de lui pour ses frasques en série que pour ses performances sur le terrain, a été placé en garde à vue, dimanche, suite à une altercation avec des policiers. Aujourd’hui libéré, les virulents propos tenus par le joueur viennent d’être dévoilés.

Alors qu’on le croyait calmé après ses propos tenus sur Periscope à l’encontre de Laurent Blanc, il y a trois mois, Serge Aurier fait son grand retour depuis dimanche dans la rubrique des « Faits Divers » après avoir été interpelé dans la nuit de dimanche à lundi à la sortie d’une discothèque située sur les Champs-Elysées.

Arrêté pour « insultes, outrage et violence légère », l’arrière droit du Paris Saint-Germain, qui était vraisemblablement sous l’emprise de l’alcool, aurait refusé de descendre de son véhicule malgré les ordres des agents de la BAC de nuit. S’en serait suivie un échange verbal des plus musclés, comme le révèle RTL.

Ne me parlez pas, ne me touchez pas. Vous êtes qui pour me contrôler ? Je ne descendrai pas.

C’est après avoir prononcé ces mots que Serge Aurier aurait alors adressé un coup de coude dans le thorax d’un des agents tentant de calmer le joueur de 23 ans. Puis d’ajouter sur un ton menaçant :

Vous ne savez pas qui je suis. Vous osez me manquer de respect, vous êtes fous. Mon avocat va s’occuper de vous. Vous trois, j’ai bien dit vous trois, vous allez le regretter toute votre vie. C’est fini pour vous.

Toutefois, toute la lumière reste à faire sur cette affaire puisque, de son côté, Serge Aurier, libéré hier dans l’après-midi après une garde à vue prolongée, a décidé de porter plainte contre les policiers, estimant lui-même avoir été victime de violences à son encontre. Le jeune défenseur porterait en effet deux blessures : l’une au front et l’autre à la lèvre.

De leur côté, les dirigeants du Paris Saint-Germain se sont pour l’heure refusés d’infliger une nouvelle sanction à leur joueur, estimant que bien des points restaient à éclaircir dans cette nouvelle « affaire Aurier », qui sera jugée en correctionnelle le 26 septembre prochain.

Publié le mercredi 1 juin 2016 à 13:23, modifications mercredi 1 juin 2016 à 13:15

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !