Sport

Rugby : Les joueurs du XV de France totalement blanchis en Ecosse

Les zones d’ombre et le mystère se dissipent enfin sur la situation ubuesque du XV de France. Les Bleus ont été contraints de rester en Ecosse afin que les autorités locales puissent auditionner certains joueurs et des membres du staff.

Beaucoup de bruit pour rien. C’est, en résumé, ce que viennent de traverser les joueurs du sélectionneur Jacques Brunel hors des terrains de rugby, victimes d’un véritable emballement médiatique. Selon des informations de l’AFP et du Figaro, les joueurs français n’ont finalement pas été impliqués dans une rixe ou une altercation après le match contre l’Ecosse. L’avion du XV de France n’avait pas encore rapatrié les joueurs dans l’Hexagone ce lundi car les autorités locales souhaitaient procéder à de simples auditions dans le cadre d’une enquête bien réelle.

Une histoire ubuesque sur fond de crise sportive pour le XV de France

Aucun accès de violence, ni aucune bagarre n’ont donc été constatés pour les Bleus. Des informations avaient fuité dans la matinée de lundi sur une possible rixe impliquant des joueurs tricolores après la déroute du XV de France face à l’Ecosse. Fort heureusement, ces éléments se sont donc avérés faux et comme une simple rumeur. La réalité des faits est toute autre.

Des joueurs entendus comme simples témoins dans le cadre d’une enquête

Plusieurs joueurs de l’équipe de France de rugby ont été entendus lundi comme témoins à la suite d’informations sur une agression sexuelle survenue dans le centre d’Edimbourg. L’enquête a finalement établi qu’« aucun crime n’a été commis », selon la police écossaise.

A la suite d’informations sur une agression sexuelle en plein cœur d’Edimbourg lundi matin, la police a indiqué avoir interrogé plusieurs témoins potentiels. Parmi les personnes entendues, différents joueurs de l’équipe de France de rugby ont donc répondu aux questions des enquêteurs locaux. Les investigations ont finalement permis d’établir qu’aucun crime n’avait été commis, selon un porte-parole de la police écossaise. Il a d’ailleurs souligné n’avoir eu aucune information sur une bagarre impliquant les joueurs, évoquée par la plupart des médias français.

Le prochain défi du XV de France face à l’Italie

L’image des Bleus et du XV de France est donc sauvée. Certains joueurs ont été entendus comme simples témoins dans le cadre d’une enquête qui a finalement fait choux blanc. Aucun crime n’a été commis selon les autorités locales. Les Français vont donc devoir rapidement oublier ces auditions et préparer le prochain match contre l’Italie dans le cadre du Tournoi des VI Nations. Ce choc contre nos voisins transalpins est prévu pour le vendredi 23 février au stade de l’Orange Vélodrome, à Marseille.

Publié le lundi 12 février 2018 à 17:02, modifications lundi 12 février 2018 à 16:48

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !