Sport

La réponse de Zinedine Zidane à François Hollande suite à ses déclarations sur le football

Les propos du chef de l’Etat François Hollande dans le livre des journalistes Fabrice Lhomme et Gérard Davet agitent encore la sphère médiatique et continuent de faire couler beaucoup d’encre. La dernière polémique en date concerne les propos de François Hollande sur le sport et les joueurs de football. Le champion du monde de France 1998 Zinedine Zidane a tenu à adresser une réponse cinglante au Président de la République.

La conférence de presse de lundi de l’entraîneur du Real Madrid, Zinedine Zidane, a eu un retentissement politique inattendu. Le coach Madrilène n’a pas uniquement évoqué le match de Ligue des champions qui attend son équipe mardi 18 octobre, à domicile, face au Legia Varsovie.

L’ancien joueur emblématique de l’équipe de France n’a pas du tout apprécié les propos du président de la République François Hollande sur l’intelligence des footballeurs.

Ces mots ne me plaisent pas. Oui, ces paroles me dérangent. Il faudrait toutefois savoir ce que le président a dit exactement. Mais tous les propos utilisés en général par les politiques sur les footballeurs ou sur un joueur en particulier me gênent. Je ne partage pas ces opinions.

Zinedine Zidane n’a pas souhaité polémiquer ou s’en prendre ouvertement au président Hollande. Après avoir exprimé son avis et son mécontentement sur les propos du chef de l’Etat, Zidane souhaite passer à autre chose.

Un journaliste espagnol lui a demandé s’il avait l’intention de s’adresser directement à François Hollande. Zinedine Zidane a répondu en souriant :

Il a beaucoup de travail et moi aussi.

Les propos calamiteux de François Hollande à l’encontre des sportifs et des footballeurs, après la déroute de la Coupe du Monde en Afrique du Sud, utilisés et publiés dans le livre polémique, évoquaient le manque de culture et d’éducation des joueurs de football et la nécessité de recourir à des cours de musculation du cerveau.

Emmanuel Petit, un autre ancien champion du monde de l’épopée France 1998, n’a pas été tendre également avec le chef de l’Etat et a tenu à défendre les sportifs de haut niveau.

Emmanuel Petit avait récemment indiqué qu’il donnerait :

bien des cours de musculation du cerveau, et même de probité, à la classe politique. Notamment dans l’honnêteté intellectuelle, l’honnêteté tout court.

Il avait ajouté :

C’est vrai qu’il y a beaucoup trop de footballeurs qui donnent un mauvais exemple, aujourd’hui. Malgré tout, faire une généralité, je trouve que c’est un raccourci que ne devrait pas prendre le président de la République. Ça me déçoit, mais ça ne me surprend pas. Depuis trop longtemps, nous les sportifs, les footballeurs, sommes regardés avec beaucoup de condescendance par nos chers politiciens.

Reste à savoir si Didier Deschamps ou le président de la Fédération Française de Football, Noël Le Graët, souhaiteront avoir un entretien avec le chef de l’Etat afin de dissiper cette polémique avant l’arrivée des prochaines échéances sportives importantes pour les Bleus avec les matchs pour la qualification pour la future Coupe du Monde. .

Publié le mardi 18 octobre 2016 à 14:59, modifications mardi 18 octobre 2016 à 13:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !