Sport

PSG : Serge Aurier présente ses excuses « Je ne suis pas du tout fier »

Pour Serge Aurier, l’heure est aux excuses. Dans la tourmente depuis la divulgation d’une vidéo où il insulte Laurent Blanc, le joueur du Paris Saint-Germain fait aujourd’hui son mea culpa.

Après la polémique, place aux excuses. Serge Aurier a provoqué la colère des dirigeants du Paris Saint-Germain après la diffusion d’une vidéo où on peut l’entendre insulter ses coéquipiers ainsi que son entraîneur, Laurent Blanc. Alors qu’il se prêtait au jeu des questions – réponses sur l’application Periscope, qui permet de diffuser des vidéos en direct sur les réseaux sociaux, le défenseur ivoirien a qualifié Laurent Blanc de « fiotte ». Un dérapage qui n’a pas été du goût du club parisien qui a décidé de mettre à pied Serge Aurier.

Dans la tourmente, le footballeur est sorti de son silence dimanche soir. Après avoir d’abord évoqué une falsification de la vidéo, Serge Aurier a finalement présenté ses excuses. Et c’est dans les colonnes de l’Equipe que le footballeur est revenu sur cette journée « difficile ». Le footballeur a expliqué :

A la base, c’était un réseau que je découvrais, avec un ami qui me posait des questions, j’y répondais et on rigolait. Ce n’était vraiment pas pour faire mal à quelqu’un. Mais aujourd’hui, le mal est fait. Je suis vraiment désolé. Ça a été une journée pénible. C’était trop long. J’ai vu trop de trucs qui m’ont fait mal et je tiens sincèrement à m’excuser auprès du coach, de l’équipe, des supporters et des gens dans le club.

Quand lui journaliste lui demande à quel moment il a pris conscience de son erreur, Serge Aurier préfère esquiver la question afin de présenter une nouvelle fois ses excuses :

Je m’excuse vraiment auprès du coach. Il a fait beaucoup pour moi, m’a permis d’être dans ce collectif-là, sans doute l’un des meilleurs au monde. Toute la journée, ça m’a travaillé. Je suis vraiment déçu.

Visiblement ébranlé par cette histoire, Serge Aurier avoue ne pas avoir eu le temps encore de parler avec ses coéquipiers ou encore Laurent Blanc. Alors qu’il attend aujourd’hui sa sanction, Serge Aurier se dit prêt à assumer toutes les conséquences. Et d’ajouter :

Je ne suis pas du tout fier de l’image que je véhicule. J’assumerai donc les sanctions sportives ou bien les confrontations avec les gens du vestiaire.

Quel sort le club parisien réserve-t-il à son joueur qui n’en est pas à son premier dérapage ? En attendant de le découvrir, Serge Aurier devra se contenter de suivre à la télévision la rencontre très attendue entre le Paris Saint-Germain et Chelsea.

Publié le lundi 15 février 2016 à 11:23, modifications lundi 15 février 2016 à 11:22

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !