Sport

PSG – OM : Les supporters marseillais dégradent le secteur visiteur au Parc des Princes

Les supporters marseillais, autorisés à assister au match de Coupe de France PSG – OM dans l’enceinte du Parc des Princes, ont dégradé le secteur visiteur mercredi soir. Ces débordements risquent de jeter de l’huile sur le feu dans le cadre du débat sur la présence de supporters adverses dans les matches considérés à risques comme le classico PSG – OM ou le derby Saint-Etienne – Lyon.

Trois jours après la victoire du PSG face à l’OM en championnat, le club de la capitale s’est donc de nouveau imposé 3 à 0. Les Parisiens affronteront le club de Caen lors des demi-finales de la Coupe de France. Le PSG, grâce à Di Maria et Cavani, peut donc continuer à rêver d’un quatrième sacre consécutif dans la compétition. Le match PSG – OM de mercredi a pourtant été le théâtre de débordements et de tensions entre les fans ultras des deux clubs rivaux.

Le retour des supporters marseillais au Parc des Princes pour le meilleur… et pour le pire !

Après plusieurs années d’absence, les pouvoirs publics avaient autorisé la venue des fans marseillais à Paris, mercredi soir, dans le cadre du match de Coupe de France. Lors de la défaite 3 à 0 des Marseillais, les 400 supporters de l’OM ont saccagé le secteur visiteur et des installations du stade selon plusieurs sources. Près de 137 sièges auraient été détruits dans le secteur visiteur selon L’Equipe. Les ultras marseillais auraient également allumé plusieurs fumigènes. La rédaction du Parisien a dévoilé de nombreuses images des ravages et des dégradations au Parc des Princes.

Les toilettes, réservées aux visiteurs, ont notamment été détruites pour s’en servir comme projectiles. Des débris de faïence auraient été lancés sur des supporters parisiens, situés en secteur Paris, sans faire de blessés fort heureusement.

La réaction des dirigeants marseillais

Un dirigeant marseillais se serait confié à L’Equipe suite aux dégradations au Parc des Princes.

On condamne ces comportements, de la part de quelques individus qui, malheureusement, noyautent les groupes et provoquent la pagaille. Cela devrait être une fête et on retient une chose après ce Classique : ils ont tout fracassé. Tous les supporters de l’OM sont touchés par cette image déplorable. À cause d’une poignée, on va faire l’amalgame avec notre public, flamboyant. Les urinoirs ont été cassés, la zone visiteurs a été détruite. Évidemment, le Paris-SG, comme les forces de l’ordre, nous a dit : « Vous ne risquez pas de revenir de sitôt… ». Si les déplacements sont interdits à l’avenir, c’est un vrai échec. Nos groupes condamnent cette situation, mais ce sont aussi leurs membres, leurs responsabilités…

Tensions et débordements lors du PSG – OM en Coupe de France loin des caméras de France 3

Les supporters parisiens piqués au vif par l’attitude des ultras de l’OM ont malheureusement mal réagi également. Des engins pyrotechniques ont été allumés en virage Auteuil lors des deux tifos déployés en début de chaque période. La Commission de discipline pourrait sanctionner le club du PSG après les 70 fumigènes de dimanche dernier contre Marseille. Ces débordement marseillais de mercredi n’ont pas été signalés ou filmés lors de la retransmission de la rencontre sur France 3.

Les forces de l’ordre ont également empêché un affrontement entre les Marseillais et une centaine de membres du CUP, essentiellement issus de la K-Soce Team. Cet incident majeur est survenu après le match de Coupe de France entre le PSG et l’OM, juste avant le départ des cars marseillais.

Encre une mauvaise image des ultras pour le football français

La pagaille et les dégradations au Parc des Princes ce mercredi soir ne vont donc pas faciliter les prochains déplacements de supporters. De nombreux collectifs d’ultras défendent, depuis de nombreuses semaines, leurs libertés et le droit de se déplacer dans les enceintes adverses. L’attitude des Marseillais présents au Parc des Princes risque d’être préjudiciable pour l’image du football français.

Pour des faits similaires dans la tribune parisienne, lors de la finale de la Coupe de la Ligue 2017 contre Monaco, à Lyon, les supporters avaient été interdits de déplacement pour une rencontre et la tribune Auteuil avait été condamnée à deux huis clos avec sursis. Le PSG avait aussi dû financer et avancer le montant des travaux de réparation auprès de l’OL. Le club de Lyon était en effet propriétaire du stade où se disputait la finale contre Monaco.

La Commission de discipline de la FFF va trancher dans les prochains jours

Comme les débordements ont eu lieu en Coupe de France, c’est donc la commission de discipline de la FFF qui va se pencher sur ce dossier. L’instance a demandé aux clubs du PSG et de l’OM de dévoiler leur version des incidents. Lors de sa réunion du jeudi 8 mars, la Commission prendra d’éventuelles sanctions. Le dossier pourrait sinon être mis en instruction pour quelques semaines.

Publié le vendredi 2 mars 2018 à 15:31, modifications vendredi 2 mars 2018 à 15:29

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !