Sport

PSG : Les clés de la réussite face au défi du FC Barcelone et les promesses du mercato hivernal 24/12

Les solutions pour le club de la capitale pour triompher face à l’ogre du FC Barcelone en Champions League

La première moitié de la saison 2016-2017 vient de s’achever pour le Paris Saint-Germain. Après le départ de Zlatan Ibrahimovic et l’arrivée du nouvel entraîneur basque Unai Emery, qui a remporté successivement trois fois la Ligue Europa, un bilan s’impose avant la reprise de janvier. Une courte trêve à l’occasion des fêtes de fin d’année devrait permettre aux joueurs, au staff et aux cadres de souffler et de laisser passer la crise qui couvait. L’ultime match de championnat face à Lorient du mercredi 21 décembre a permis aux joueurs de se libérer mentalement. Cette victoire de gala 5 à 0 témoigne du soutien des joueurs vis-à-vis de leur entraîneur qui était menacé depuis le mois de décembre délicat de l’équipe du PSG.

Le PSG mène un long et douloureux combat pour reconquérir sa couronne de champion de France en Ligue 1 pour la cinquième année consécutive. A l’issue des matchs de la 19eme journée de championnat qui se sont terminés dans la soirée du mercredi 21 décembre, Nice vient d’être déclaré officiellement champion d’automne. La saison 2016-2017 du championnat de France de football est donc décidément pleine de surprises.

Un mois de décembre cauchemardesque

Le club parisien, habitué à la crise de novembre à la fin des années 1990 et au début des années 2000, a été confronté à de terribles difficultés sur le plan sportif dans le courant du mois de décembre 2016. Lors de la seizième journée de championnat, le samedi 3 décembre, les joueurs du PSG se sont inclinés 3 à 0 face à Montpellier. Même les Miss France, présentes en tribunes, n’en ont pas cru leurs yeux.

Le choc tant attendu face au leader du championnat Nice a été douloureux pour le club de la capitale. Le soir du dimanche 11 décembre, le PSG était mené 2 à 0 à la mi-temps et à domicile. Paris est parvenu à réduire l’écart en terminant le match sur un score de 2 à 2. Le retard de points face à ce concurrent direct pour le titre de champion de France n’a donc pas pu être comblé dans le cadre du match face à Nice. La défaite contre Guingamp et le coup d’arrêt face à Ludogorets sont donc venus assombrir le mois de décembre.

En plus des difficultés sportives, des révélations dans la presse sont venues entacher l’image du club. Les salaires mirobolants des joueurs parisiens et les informations de Football Leaks concernant les deux joueurs argentins du club (Javier Pastore et Angel di Maria) ont terni encore plus les résultats décevants en championnat en cette fin d’année 2016. D’après la majorité des rédactions sportives, la crise couvait même à Paris depuis de nombreuses semaines.

Paris brûle-t-il ?

La victoire triomphale 5 à 0 de mercredi soir face à la lanterne rouge Lorient a permis d’éteindre l’incendie et de dissiper définitivement les craintes d’une crise sérieuse à Paris. Les joueurs et le staff abordent la trêve avec l’esprit libéré. Unai Emery ne devrait pas être remercié dans les jours qui viennent. La confiance est bien de retour au sein du club qui se prépare aux échéances décisives de 2017 : les coupes nationales, les huitièmes de finale de la Ligue des Champions et la reconquête du titre de champion de France face à Monaco, Nice, Lyon, Guingamp et Marseille.

De nombreux chiffres alarmants ont pourtant donné des cheveux blancs au coach parisien, aux dirigeants du club et aux supporters en ce début de saison. Le PSG a en effet déjà dû concéder quatre défaites en Ligue 1 cette saison. Le club de la capitale a dû faire face à un manque de réussite cruel devant les cages adverses dans ses derniers matchs difficiles de décembre. Avant la confrontation face à Lorient, Paris a encaissé sept buts en trois matchs. Cette statistique n’était plus arrivée en près de cinq ans. La concurrence des gardiens a donc été relancée entre Alfonse Areola et Kevin Trapp. Les doutes planent encore sur le gardien qui sera réellement titulaire face à Barcelone en février et en mars prochain lors des matchs décisifs en Champions League.

Le discours et la réaction du coach Unai Emery

Suite à ces contre-performances, des rumeurs avaient plané sur un possible remplacement d’Unai Emery au poste d’entraîneur par Roberto Mancini, Fabio Capello ou Louis Van Gaal. Le coach basque s’est exprimé en conférence de presse lors de l’avant-match contre Lorient sur cette situation et la crise naissante face aux mauvais résultats de décembre :

Les entraîneurs annoncés à ma place ? Je sais que j’ai des responsabilités, et on doit changer avec le travail. Si je me sens menacé ? J’ai de l’expérience dans le football, j’ai déjà vécu des bons et des mauvais moments comme maintenant. Mais je suis très optimiste. Je ne pense pas à moi mais au club, aux joueurs, au staff, au président. Ma responsabilité, c’est de travailler et de préparer les matches.

Lors d’un point presse après la défaite contre Guingamp, Unai Emery avait déjà tenu à balayer les rumeurs de crise. L’entraîneur soulignait l’aspect spécifique et délicat de chaque rencontre pour Paris. Les adversaires sont souvent transcendés face au PSG. Les équipes redoublent généralement d’efforts face aux joueurs parisiens en alignant une défense regroupée et des combinaisons rapides en contre-attaque devant leur public :

Les adversaires jouent à 120% contre nous. Nous avons besoin de joueurs avec une grande motivation pour surmonter ça. Avec de la concentration. L’attitude de l’équipe est bonne. Même si tout est perfectible. Il faut être ensemble. Et travailler.

La rumeur de l’arrivée de Nicolas Sarkozy à la direction du club pour éteindre l’incendie ?

Ce sentiment de crise semblait pourtant bien palpable au niveau des instances dirigeantes du PSG. Le magazine GQ a ainsi récemment dévoilé que des discussions assez vives se seraient déroulées entre les dirigeants parisiens et l’émir du Qatar, propriétaire du club, après la cuisante défaite face à Montpellier. Nicolas Sarkozy était annoncé par la direction du magazine comme le futur directeur du club de la capitale en remplacement de Nasser Al-Khelaïfi.

Le club du Paris Saint-Germain et l’entourage de Nasser Al-Khelaïfi ont démenti formellement cette rumeur depuis. Nicolas Sarozy est un supporter de cœur du PSG. Il apparaît très souvent en tribunes aux côtés des dirigeants du club. L’électrochoc des défaites et des mauvais résultats, même s’il n’a pas coûté la tête et la place d’Unai Emery ou de Nasser Al-Khelaïfi fort heureusement, pourrait accélérer les décisions du club du côté du marché des transferts.

Cavani superstar : l’avant-centre trop souvent décrié à tort

S’il y a bien un point positif à signaler au Paris Saint-Germain cette année, c’est le très bon rendement de l’attaquant Edinson Cavani. L’international Uruguayen a été très souvent critiqué pour son manque de réussite. Les dirigeants parisiens Nasser Al-Khelaïfi et Patrick Kluivert n’ont pas réussi à trouver de solutions après le départ de Zlatan Ibraimovic l’été dernier. Cavani s’est donc retrouvé bien seul en pointe durant tout le début de saison.

Mais malgré une avalanche de critiques sur son manque d’efficacité dans la zone de vérité, les statistiques d’Edinson Cavani sont impressionnantes dans le cadre de l’exercice 2016-2017. Il termine à la place de meilleur buteur du championnat de France avec 18 buts inscrits à la mi-saison. Il est suivi par Alexandre Lacazette de l’Olympique Lyonnais (13 buts inscrits). Radamel Falcao clôture le podium des meilleurs buteurs du championnat pour Monaco avec 11 réalisations.

Les statistiques affolantes d’Edinson Cavani

A l’occasion de l’ultime match du PSG en championnat, le journaliste de Canal + Olivier Tallaron a révélé des informations pertinentes sur le cas de l’attaquant Edinson Cavani. L’avant-centre du PSG détiendrait le triste record du plus grand nombre de hors-jeux sifflés en championnat cette année avec plus d’une trentaine. Cette statistique, qui pourrait prêter à sourire, démontre en tous les cas les nombreux appels et les tentatives de Cavani pour perforer les défenses adverses avec des courses en profondeur.

Mais une statistique, toujours donnée par Olivier Tallaron au micro de Canal +, révèle l’année exceptionnelle que réalise Edinson Cavani au PSG. L’attaquant Uruguayen serait le meilleur buteur en activité dans tous les championnats européens avec ses 18 réalisations en 12 matchs disputés. Les chiffres sont en effet têtus. D’après les statistiques de la rédaction de L’Equipe, Edinson Cavani marche bien sur l’eau en Europe face à ses concurrents dans les championnats nationaux. Aubameyang en est à 16 buts avec Dortmund en Allemagne. Le compteur de Diego Costa est bloqué à 13 réalisations avec Chelsea dans le championnat anglais.

Cavani : Le matador européen

Même les joueurs stratosphériques du championnat espagnol semblent être en panne d’inspiration face aux 18 buts de Cavani. Lionel Messi et Luis Suarez ont inscrit tous les deux 12 buts dans le championnat espagnol cette saison avec le FC Barcelone. Concernant leur grand rival Madrilène, Cristiano Ronaldo en est à 10 buts. Du côté des frenchies, ce n’est pas l’affolement chez les buteurs en Espagne : Gameiro (6 buts en 16 matchs), Griezmann (6 buts en 15 rencontres) et Benzema (seulement 4 buts en 11 matchs). Edinson Cavani parvient même à envoyer un sacré pied de nez à son ancien co-équipier Zlatan Ibrahimovic qui n’en n’est qu’à 11 buts en 16 matchs.

Les supporters parisiens se souviennent que cette saison Edinson Cavani a fait parler la poudre contre l’équipe de Caen. L’international Uruguayen a inscrit un quadruplé en une mi-temps seulement ! Ce match exceptionnel s’est déroulé le vendredi 16 septembre 2016.

Les objectifs ambitieux du club de la capitale en Champions League

Les perspectives du PSG pour l’année 2017 sont passionnantes et promettent de belles émotions footballistiques : remonter la pente en championnat et gagner ainsi un cinquième titre consécutif sur le plan national. Mais les ambitions des dirigeants parisiens et des investisseurs originaires du Qatar ne s’arrêtent pas là. Ils souhaitent réaliser de très belles performances en Champions League et briller sur la scène européenne. L’objectif affiché est de faire mieux que lors des quatre dernières épopées en coupe d’Europe. Les dirigeants souhaitent atteindre pour la première fois de leur histoire récente les demi-finales de la Champions League.

Le départ tonitruant de Laurent Blanc au poste d’entraîneur la saison dernière et son remplacement par Unai Emery a été justifié par le faible rendement du PSG lors du quart de finale de l’an dernier face à Manchester City. Le club, en manque cruel d’inspiration, n’avait pas pu développer son jeu flamboyant et irrésistible. Le PSG est sorti par la petite porte de la scène européenne l’an dernier. Un sentiment d’immense gâchis a conduit à la fin d’un cycle avec le renvoi de Laurent Blanc. Le coach parisien a été remercié après une mauvaise gestion du cas de Serge Aurier et l’incompréhension du système en 3-5-2 aligné lors du match retour contre Manchester City.

Paris a rendez-vous avec son destin face à Barcelone

La plupart des commentateurs et des observateurs prédisent le pire à Paris face à Barcelone. Les matchs contre l’ogre barcelonais se dérouleront en février et en mars prochain. Le mardi 14 février à 20h45, le Parc des Princes risque de vivre une nuit magique à l’occasion du match aller PSG-Barca. Le retour se déroulera le mercredi 8 mars au Camp Nou, le stade mythique et l’écrin de rêve pour tous les passionnés de football.

Les fantômes du passé face à Barcelone

Le PSG devra donc relever un défi de taille en février et en mars prochain. Les huitièmes de finale de la Ligue des Champions face à l’équipe de Barcelone s’annoncent passionnants. La double confrontation pourrait s’intituler mission impossible. Les qualités indéniables du trio magique MSN (Messi, Suarez et Neymar) rendent l’équipe catalane presque imbattable. Une défaite à ce stade de la compétition serait un terrible constat d’échec pour le PSG et ses dirigeants. L’adversaire flamboyant de Paris, l’une des meilleures équipes de club au monde, permettrait d’atténuer la déception et la colère en cas d’éventuelle élimination.

En cas de succès, Unai Emery entrerait à n’en pas douter dans l’histoire du club de la capitale pour avoir réussi à sortir Barcelone en phase finale éliminatoire directe. Ce triomphe rappellerait les plus belles heures du club de la capitale en Europe. Le but somptueux d’Antoine Kombouaré face au Real Madrid en quart de finale de la Coupe de l’UEFA en 1993 est encore dans toutes les mémoires.

Depuis le rachat par le fond d’investissement Qatari QSI, le PSG a affronté le club du FC Barcelone à plusieurs reprises. Unai Emery risque donc d’organiser de nombreuses séances vidéo pendant les fêtes de fin d’année pour préparer au mieux les matchs face à Barcelone. L’entraîneur basque pourrait puiser des solutions et des clés dans ces précédentes confrontations pour aborder les matchs contre l’équipe catalane en 2017. Paris devra débuter ces rencontres avec une tactique adéquate et un mental d’acier.

2012-2013 : Les premières confrontations face à Barcelone dans l’histoire récente du club

Lors de la saison 2012-2013, le PSG avait pris ses marques face à l’ogre catalan. Paris avait fait match nul à l’issue du temps réglementaire avant de perdre face au FC Barcelone dans la séance de tirs aux buts dans un match de gala avant le début de saison en août 2012. Cette saison marquait le grand retour du PSG parmi l’élite des grands clubs européens. Le PSG avait disputé l’année d’avant une phase de poule en Ligue Europa en 2011-2012. La seconde place du PSG dans le championnat de France, à la fin de la saison 2011-2012, derrière Montpellier, a permis au club parisien de participer à la Champions League en 2012-2013.

Le retour de Paris dans l’élite du football européen a marqué considérablement les supporters parisiens. Après avoir élimé Valence en huitièmes de finale, le PSG s’est incliné en quarts de finale face au FC Barcelone.  Ces deux matchs nuls étaient palpitants (2-2 au Parc à l’aller sur des buts de Ibrahimovic et Matuidi contre Messi et Xavi, puis 1-1 au retour au Camp Nou pour un but de Pedro et une réalisation d’anthologie de Pastore). Paris a impressionné l’Europe entière lors de ces deux matchs références face à Barcelone. L’élimination du club aux portes de la demi-finale sans avoir perdu face au club catalan a laissé un goût amer.

2014-2015 : La seule victoire du PSG face à Barcelone avant de sombrer en quarts de finale

L’épopée européenne parisienne de 2014-2015 a été riche en enseignements et en confrontations titanesques entre Paris et le Barca. Les deux clubs se sont en effet retrouvés dans le même groupe en phase de poule en septembre et en décembre 2014 avant de se retrouver en quarts de finale en avril 2015. Le premier match en phase de groupe fut la seule fois où Paris est réussi à venir à bout de l’équipe barcelonaise dans l’histoire récente et dans une compétition officielle.

Dans un Parc des Princes archi-comble, Paris avait remporté le match 3 buts à 2. David Luiz, Verratti et Matuidi étaient parvenus à faire trembler les filets barcelonais gardés par Ter Stegen. Messi et Neymar avaient planté deux banderilles aux parisiens mais le PSG avait ainsi pu arracher une victoire de prestige à l’époque à la fin du mois de septembre 2014 dans la course à la qualification pour les huitièmes de finale.

Le naufrage parisien face aux Barcelonais en quart de finale après le succès héroïque contre Chelsea en huitième de finale

Lors du tour suivant face à Chelsea, le PSG était allé chercher sa qualification en quarts de finale au prix de terribles efforts et dans les arrêts de jeu dans un match de légende à Londres en mars 2015 (2 à 2). David Luiz avait permis au PSG d’obtenir les prolongations grâce à un but à la 86ème minute. Eden Hazard pensait qualifier les Blues de Chelsea avec un but inscrit à la 96ème minute. Mais Thiago Silva, capitaine héroïque, avait délivré Paris avec un but à la 114eme minute. Le but à l’extérieur comptant double en cas d’égalité parfaite, Paris est parvenu à passer ce tour avec ce deuxième but en toute fin de prolongation.

Les parisiens étaient arrivés quelque peu émoussés au tour suivant face à Barcelone. Les catalans n’avaient fait qu’une bouchée du club de la capitale. Paris s’était incliné dans les deux matchs face à Barcelone en avril 2015 (1-3 au Parc et 2-0 au Camp Nou). Le match retour fut très cruel pour David Luiz, héros du tour précédent contre Chelsea, qui sombra en défense face à Suarez. David Luiz était parti se faire soigner en Russie peu de temps avant les matchs contre le club catalan.

Les enseignements bénéfiques des confrontations face à Barcelone

Le PSG dispute cette année sa cinquième campagne de Champions League d’affilée. Les parisiens peuvent donc s’appuyer sur la victoire de septembre 2014 pour construire un plan tactique diabolique. Il sera impératif de faire déjouer les Barcelonais en février prochain. Les joueurs du Barca risquent de garder la maîtrise du ballon et de procéder à de nombreux redoublements de passes. Ils vont tenter d’utiliser un jeu rapide en triangle. La défense parisienne devra être irréprochable afin de ne pas laisser la moindre chance et une seule ouverture à Messi, Suarez et Neymar. L’attaque du PSG devra être absolument efficace dans la surface adverse et cadrer un maximum de frappes.

Le milieu de terrain parisien Thiago Motta sera malheureusement suspendu lors du match aller contre Barcelone en février 2017.

Les pistes du mercato hivernal pour aller défier Barcelone dans des conditions idéales

Afin de surmonter le défi barcelonais, le PSG va devoir être très performant en attaque. Le départ d’Ibrahimovic a laissé un gouffre béant au club lors du dernier marché des transferts. Aucun joueur n’a réussi à occuper une place aussi importante que le géant Suédois depuis le mois de septembre. L’équipe ne semble plus disposer de leaders suffisamment solides pour remotiver les troupes sur le terrain ou lorsque l’équipe traverse une mauvaise passe. Le départ de David Luiz dans les ultimes heures du dernier mercato estival a pu fragiliser la défense parisienne.

Le paradoxe et les conséquences de ces deux transferts doivent malgré tout être soulignés et nuancés. Ces deux joueurs étaient très souvent critiqués lorsqu’ils évoluaient au PSG. Leur désinvolture, leur suffisance et leur manque d’efforts sur la pelouse étaient trop souvent pointés du doigt. Une fois partis, bon nombre d’observateurs, qui critiquaient ces deux joueurs, ont changé d’avis. Ils accablent maintenant Paris de s’être séparé de ces deux footballeurs emblématiques.

Le club de la capitale va donc devoir redoubler d’effort à l’occasion du marché hivernal des transferts. La poursuite du rêve parisien d’accéder en demi-finale de la Ligue des Champions pourrait débuter par un mercato réussi en janvier. D’après des informations de L’Equipe, Unai Emery désirerait recruter trois joueurs à des postes clés. Un latéral gauche, un milieu offensif et une doublure pour Edinson Cavani sont les objectifs visés par Paris.

Giovani Lo Celso : la recrue du PSG officialisée depuis de nombreux mois

Depuis l’été dernier, le transfert d’une pépite argentine vers le PSG est assuré. Giovani Lo Celso va rejoindre Paris en janvier prochain au poste de milieu offensif. D’après des informations transmises par le journaliste Olivier Tallaron lors de la rencontre PSG-Lorient, sa présentation par le club devrait être officialisée lors du match amical du PSG en Tunisie le 03 janvier 2017. Ce très jeune joueur de 20 ans a disputé 54 matchs depuis ses débuts en pro avec le club de Rosario en 2015. Il a inscrit 3 buts durant cette période.

Julian Draxler : le jeune espoir du football allemand en pleines négociations avec Paris

La seconde piste la plus sérieuse pour le mercato concerne un joueur qui évolue actuellement dans le championnat allemand. Un accord pour 45 millions d’euros aurait été trouvé entre le club de Wolfsburg et le PSG. RMC Sport et Foot sur 7 ont confirmé cette information dans la soirée du jeudi 22 décembre. Ce renfort de poids pour le mercato hivernal risque de rassurer les fans du club de la capitale. L’arrivée en janvier de Julian Draxler, un grand espoir du football allemand, va instaurer une concurrence saine et positive au PSG. Javier Pastore, Angel Di Maria, Marco Verratti et Hatem Ben Arfa devront hausser leur niveau de jeu en Champions League et lors de la seconde partie du championnat.

Le PSG a donc décidé de passer à la vitesse supérieure sur l’un de ses dossiers prioritaires de l’hiver avec Julian Draxler. L’officialisation du transfert ne serait plus qu’une question de jours. Elle devrait donc intervenir lors de l’ouverture officielle du marché des transferts en janvier prochain. L’international allemand pourrait s’engager et signer un contrat de quatre ans et demi d’après des informations de RMC Sport. Julian Draxler est une étoile montante du football allemand. Il est âgé seulement de 23 ans. Il a déjà évolué à 27 reprises dans la sélection nationale allemande. Draxler pourra bien être aligné par le PSG en Champions League.

Draxler : la future coqueluche du PSG ?

Julian Draxler pourrait donc être le sauveur de Paris dès son arrivée en janvier. Il pourra donc être aligné pour les matchs couperets de février et mars contre le FC Barcelone. Draxler peut apporter une solution tactique intéressante au coach basque du PSG Unai Emery. Draxler est en effet capable d’évoluer au poste de neuf et demi, positionné en renfort et en soutien de l’attaquant. L’entraîneur du PSG pourrait donc avec Draxler installer sa tactique avec un positionnement des joueurs en 4-2-3-1.

Lucas Alario : Une solution offensive pour le Paris Saint-Germain en provenance de River Plate ?

De nombreux supporters du PSG restent inquiets suite aux résultats décevants du mois de décembre. Ils espèrent qu’une surprise au mercato hivernal pourra se produire. Le poste d’attaquant serait d’ailleurs particulièrement ciblé. Renforcer l’attaque du club sera la clé pour avoir l’assurance de réaliser une bonne performance face au club catalan.

Une piste offensive et un autre dossier brûlant du mercato hivernal pour Paris concerne Lucas Alario, l’attaquant de River Plate. Patrick Kluivert va essayer de tout mettre en œuvre cet hiver pour mener à bien le chantier du recrutement du jeune prodige Alario. Unai Emery ne serait pas très enthousiasmé par ce joueur d’après des informations du 10 Sport et de Mercato 365. Lucas Alario est un international argentin âgé de 24 ans. Il est actuellement sous contrat avec le club de River Plate jusqu’en 2020. Il a déjà inscrit six buts en 13 matchs cette saison.

Lucas Alario : Pour quelques millions de plus

La clause libératoire du joueur pour le recruter serait donc fixée à 18 millions d’euros. Patrick Kluivert serait d’ailleurs intéressé par ce joueur offensif pour renforcer l’attaque du PSG avant d’aller défier Barcelone. La compétition pour s’arracher ce joueur s’annonce rude. D’autres grands noms du football européen seraient également sur la piste d’Alario. Il pourrait venir suppléer Edinson Cavani à la pointe de l’attaque du PSG. Selon des informations d’El Litoral, le PSG pourrait très prochainement rencontrer Pedro Alvade, le représentant de Lucas Alario en Europe.

L’influent Monsieur Kluivert

Patrick Kluivert pourrait être l’acteur clé du mercato hivernal à Paris. Il soulève beaucoup d’interrogations sur son influence et son rôle exact au sein du club parisien. Pourtant son réseau, son prestige et son carnet d’adresses pourraient permettre au club de la capitale d’attirer des pépites à l’occasion du marché des transferts. D’après des informations d’Olivier Tallaron, Patrick Kluivert connaîtrait d’ailleurs assez bien le père de Neymar notamment.

Les pistes moins crédibles pour le mercato hivernal parisien

Une rumeur folle court depuis quelques jours également pour le PSG. La possible arrivée de James Rodriguez à Paris est évoquée. La rédaction du 10 Sport a relayé les propos du joueur emblématique de Madrid qu’il a tenu dimanche dernier :

Je ne peux pas assurer que je vais continuer. J’ai des offres et j’ai 7 jours pour y penser. Je suis heureux à Madrid, mais je veux jouer plus. J’ai un peu d’amertume pour ne pas avoir joué la finale et je suis heureux du titre.

D’autres rumeurs sur le marché des transferts évoquent la piste d’un échange possible entre Paris et un grand club italien. Le PSG envisagerait la possibilité de céder Krychowiak à la Juventus Turin en échange de Mandzukic. Cette information a été révélée par Calciomercato.it et relayée par Mercato 365. L’avant-centre Jesé n’a pas réussi à s’imposer depuis son arrivée au PSG en septembre. Il pourrait être prêté au club de Las Palmas d’après des informations de nombreux médias espagnols.

Le verdict du mercato hivernal

Le mercato hivernal débutera officiellement le 01er janvier 2017 et sera clôturé le 31 janvier 2017.

Le début de crise en décembre est lié aux défaites face à Montpellier et à Guingamp. L’échec de la conquête de la première place en phase de poule en Champions League a laissé un goût amer aux supporters. Ces déconvenues pourraient donc pousser les dirigeants parisiens à frapper un grand coup lors du mercato hivernal. Les carences offensives du club risquent d’être corrigées à l’occasion du marché des transferts. La confrontation face à Barcelone risque d’obliger le PSG à être très actif cet hiver. Des choix judicieux sont attendus sur le plan offensif notamment.

Les clés de la réussite pourraient-elles venir de l’infirmerie ?

Le mois de décembre 2016 a été particulièrement délicat pour le Paris Saint-Germain sur le plan sportif. L’explication pourrait venir en réalité de l’infirmerie et non des choix du coach ou de la responsabilité des joueurs. Les contres-performances du PSG peuvent être imputées à la perte de deux joueurs de grands talents pour cause de blessures.

L’international français Adrien Rabiot est indisponible depuis la mi-novembre. Il s’est blessé lors du match entre La France et la Côte d’Ivoire. Rabiot avait fait bonne impression dans le début de saison 2016-2017 avec le PSG. Il avait marqué les esprits lors de l’hiver dernier en 2015 en Champions League. Rabiot s’était illustré lors de la double confrontation face au Real Madrid de Cristiano Ronaldo en phase de poule.

A la fin novembre, c’est l’international argentin Javier Pastore qui a dû subir une terrible rechute de sa blessure. Ce joueur emblématique arrivé au club en 2011 a un talent exceptionnel. Il a marqué de nombreux buts sublimes et délivre des passes décisives et des gestes techniques de toute beauté. Son retour de blessure sera synonyme d’une débauche de gestes techniques. Pastore a démontré par le passé ses qualités lors d’actions de grande classe. Le milieu offensif argentin tentera de faire triompher le beau jeu. Javier Pastore avait déjà d’ailleurs réussi à marquer contre le FC Barcelone avec le PSG en Champions League.

Le retour en janvier de Pastore et Rabiot pourrait donc amener de la vitesse au milieu de terrain. Ces deux joueurs de grands talents pourraient fournir de très bons ballons d’attaque pour Lucas et Cavani. De nombreux supporters ont hâte de revoir Pastore et Rabiot fouler la pelouse du Parc des Princes.

2017 : l’année de tous les possibles pour le PSG ?

La fin de saison 2016-2017 s’annonce donc passionnante pour les supporters parisiens. Les arrivées de Draxler et de Lo Celso pourraient permettre au PSG de déjouer les pronostics. 

La double confrontation face à Barcelone en Champions League pourrait donc réserver de belles surprises. Nice et Monaco sont prévenus. Le champion parisien, galvanisé par les deux oppositions contre le club catalan, pourrait se réveiller de sa torpeur de décembre. Le PSG devrait se lancer intensément dans la course pour un cinquième titre de champion de France consécutif.

.

Publié le samedi 24 décembre 2016 à 10:21, modifications samedi 24 décembre 2016 à 10:29

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !