Football

Pourquoi le Qatar ne veut pas d’une Coupe du Monde à 48 équipes

La Fifa réfléchit à tester l’élargissement du Mondial à 48 équipes dès 2022. Pas forcément une bonne nouvelle.

Après la Coupe du Monde 2018 en Russie, la prochaine échéance est le Qatar. Or, l’édition 2022 pourrait finalement être bouleversée avec 48 équipes. La FIFA y penserait sérieusement. 

Une demande de l’Amérique du Sud

C’était décidé depuis 2017. A partir de l’édition 2026 de la Coupe du Monde, il y aurait 48 participants au lieu de 32. Le Maroc ou bien l’alliance Etats-Unis / Canada / Mexique seraient les premiers à expérimenter cette formule. Mais, les choses pourraient changer. La confédération sud-américaine de football (Conmebol) a en effet demandé à ce que cela soit le cas dès 2022. Et Gianni Infantino, le président de la FIFA verrait cela d’un bon œil. 16 pays supplémentaires qualifiés, ce sont autant de votes potentiels pour sa réélection en 2020.

Bien sûr, rien n’est encore sûr. Le Qatar qui va organiser l’épreuve ne dit pas non officiellement. Il a juste demandé à ce que les aspects logistiques soient discutés en amont. En effet, il y aurait un vrai défi pour le pays. Ses infrastructures construites avec un lourd coût humain devaient être prêtes en 2019. Mais, 16 équipes de plus, cela demanderait sans doute plus de stades, hôtels… Le pays pourrait aussi être obligé de co-organiser le tournoi avec un voisin. Et vu les relations tendues, avec les autres pays de la région, ce ne serait pas chose aisée comme le soulignent nos collègues de The Independent. Cela pourrait aussi demander plus de jours pour organiser tous les matchs et donc remettre en cause le calendrier déjà compliqué…

Publié le lundi 16 avril 2018 à 15:37, modifications mercredi 13 juin 2018 à 15:49

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !