Sport

Pour Eric Cantona, le meilleur joueur du monde est en Ligue 1 ! Et ce n’est pas Zlatan

On écoute toujours Eric Cantona, même si parfois on a du mal à le comprendre. Le joueur français le plus fantasque, et certainement le plus apprécié en Angleterre avec Thierry Henry a donné son avis sur le football actuel. Loin de lui l’idée que Lionel Messi ou Cristiano Ronaldo soit le meilleur joueur du monde. Le plus fort, c’est un pensionnaire de notre Ligue 1 !

Mais n’y voyez pas là un soutien de plus envers Zlatan Ibrahimovic, Eric Cantona pousse le bouchon encore plus loin. Selon lui, le meilleur joueur au monde est bien Parisien, mais il s’agit de Javier Pastore. Le milieu de terrain argentin divise la France entière, qui le considère soit comme un génie, soit comme une arnaque selon les observateurs.

Il faut dire que le PSG a déboursé plus de 40 millions d’euros afin de le ramener de Palerme, pour ce qui était le premier gros transfert du Paris Saint-Germain version qatari.

Eric Cantona, légende de Manchester United, avoue regarder les matchs des Parisiens simplement pour le voir à l’oeuvre.

Pour moi, c’est le joueur le plus créatif du moment. Pastore est plein de surprises, j’adore ce genre de joueur.

A déclaré l’ancien attaquant international français en marge des Laureus Sports Awards qui se déroulaient à Shanghai ce mercredi.

Mais Eric Cantona ne s’est pas arrêté là dans son discours concernant le football du 21ème siècle. Il en a profité pour souligner l’influence du FC Barcelone et surtout de ses joueurs. En l’occurrence, il a fait référence au sacre de l’Espagne lors de la Coupe du Monde 2010, remportée en prolongations face aux Pays-Bas grâce à un but d’Andrés Iniesta, joueur du Barça depuis sa tendre enfance.

La Catalogne a remporté la Coupe du Monde. L’Espagne l’a gagnée avec dix joueurs du Barça dans son équipe. Ce n’est pas l’Espagne qui a remporté la Coupe du Monde, c’est la Catalogne. C’est Barcelone.

A osé déclarer un Eric Cantona semble-t-il en feu, comme à son habitude. Des propos qui risquent de faire beaucoup d’écho en Espagne où deux clans s’opposent avec une rivalité sans nom : les Catalans et les Madrilènes. Au point de créer des soucis d’entente au sein de la sélection nationale, composée en très grande partie de représentants de ces deux régions.

Publié le mardi 14 avril 2015 à 15:31, modifications mardi 14 avril 2015 à 15:31

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !