Sport

Paris-Roubaix : La catastrophe évitée de justesse après le passage du TGV

Le Paris-Roubaix est l’une des courses mythiques du cyclisme, marquée notamment par sa difficulté due à la séquence de pavés que les coureurs rencontrent sur la route. Mais l’édition 2015 aurait pu tourner au véritable drame à quelques secondes près.

La coïncidence tombait mal : en pleine course, à 85 km de l’arrivée, les coureurs ont été pris au piège par un passage à niveau. La barrière s’est abaissée au moment exact où une partie du peloton le passait, certains ne pouvant alors plus ralentir et se sont retrouvés contraints de tenter de passer sous la barrière, comme le champion de France Arnaud Démare.

Quant aux autres membres du peloton, ils sont arrivés suffisamment en retrait pour pouvoir y échapper… sauf certains, qui n’avaient pas envie de perdre de précieuses secondes dans la lutte pour la victoire finale. C’est pourquoi de nombreux coureurs ont traversé le passage à niveau après quelques secondes d’interrogation face à cette inattendue situation.

Un comportement qui aurait pu avoir la conséquence de les éliminer définitivement de la course si les commissaires avaient appliqué le règlement à la lettre. Mais avant toute chose, c’est surtout le risque pris qui était grand. Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessus, à peine quelques secondes plus tard un train grande vitesse est passé, ne faisant heureusement aucune victime.

Le drame a été évité de justesse, et ce grâce à de prudents coureurs qui sont sagement restés derrière la barrière afin d’éviter ceci. Ils ont été récompensés à juste titre, puisque la partie du peloton qui avait réussi à passer entre les mailles du filet a fini par attendre les retardataires afin de reprendre la course ensemble, à la poursuite des échappés. C’est peut-être cet acte de fair-play qui leur a permis de ne pas subir la sévérité des commissaires de la course.

Finalement, un énorme risque pris pour pas grand chose…

Publié le lundi 13 avril 2015 à 14:53, modifications lundi 13 avril 2015 à 14:53

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !