Sport

Neymar au PSG : l’État pourrait toucher près de 300 millions d’euros

En cas d’arrivée de Neymar au PSG, les retombées financières pourraient être colossales pour l’État français. Cetta aubaine pour l’économie française pourrait faire le bonheur d’Emmanuel Macron, pourtant un fervent supporter de l’Olympique de Marseille.

STORY - Episode 5/7

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Emmanuel Macron pourrait avoir trouvé un moyen étonnant de combler le budget de l’armée et de l’Education Nationale. L’arrivée imminente de la star brésilienne Neymar au Paris-Saint-Germain pourrait rapporter à l’État français une somme astronomique. Ce transfert record devrait avoir des retombées financières stratosphériques : près de 300 millions d’euros sur les cinq prochaines années.

Neymar à Paris : un rêve devenu réalité pour sauver l’économie française ?

L’impact de l’arrivée de Neymar en France ne serait pas simplement sportif ou dans l’optique de gagner la Ligue des Champions. Les enjeux financiers pourraient d’une certaine manière contribuer à donner un coup de pouce à l’économie française. Ce choix de la star brésilienne de débarquer en France va permettre d’envoyer un signal fort pour les investisseurs du monde entier. L’arrivée de Neymar pourrait donc être considérée en partie comme un effet Macron. L’obtention des JO pour Paris en 2024 participe également à cette aubaine économique. Le rayonnement de la France grâce au sport sera indéniablement décuplé.

Des chiffres renversants

Une transaction de 222 millions est évoquée pour l’arrivée de la star brésilienne au PSG. Son transfert pourrait rapporter très gros aux caisses de l’État. L’équipementier du club avait déjà préparé le terrain avec la présentation du maillot extérieur, de couleur jaune, en hommage aux légendes brésiliennes qui ont fait l’histoire du club de la capitale.

Au pays du football, l’argent est roi

Thierry Granturco, avocat spécialisé dans le droit du sport, s’est confié à la rédaction du Figaro sur ce transfert hors norme. La clause de Neymar s’élève à 222 millions d’euros. Pour Thierry Granturco, l’hypothèse la plus vraisemblable est que le PSG paie cette somme astronomique directement à Neymar et que le joueur rachète ensuite lui-même sa clause libératoire.

En Espagne, les clubs mettent des clauses libératoires dans les contrats, ce qui est interdit en France. Sur les 222 millions que le PSG va donner à Neymar, le joueur va devoir payer 40% de la somme au fisc espagnol, soit environ 80 millions d’euros.

Sur les 222 millions d’euros initiaux, considérés comme une « avance sur salaire », le PSG va donc devoir payer des charges sociales à l’État français. Le montant de ces charges pourrait ainsi s’élever à près 100 millions d’euros. Avec cette « double imposition », la note du transfert de Neymar pourrait donc rapidement monter jusqu’à 400 millions d’euros pour le PSG.

Les frais supplémentaires qui pourraient rapporter gros à l’Etat

Le salaire du joueur va également s’ajouter à cette coquette somme. La star brésilienne va percevoir un salaire net de 35 millions d’euros par an. Il devrait toucher 62 millions d’euros bruts par an. L’économiste du sport Pierre Rondeau a donc estimé que Neymar rapporterait environ 37,5 millions d’euros par an à l’État français. A titre de comparaison, le géant Suédois Zlatan Ibrahimovic, la précédente méga star de la capitale, rapportait environ 19 millions d’euros par an aux comptes publics. Cette somme de 37,5 millions d’euros correspond à la différence entre le salaire brut et le salaire net (27 millions d’euros), additionnée à près de 10,5 millions d’euros de cotisations sociales.

Selon Pierre Rondeau :

Neymar va payer l’impôt sur le revenu et des cotisations sociales.

Un rapide retour sur investissement pour le PSG ?

Pour l’image et les finances du club de la capitale, l’arrivée de Neymar aura des retombées impressionnantes selon Pierre Rondeau. Ces retombées financières profiteront également à l’Etat.

Si le PSG gagne plus d’argent, cela conduira à une hausse des recettes de TVA et une hausse des recettes liées à l’impôt sur les bénéfices des sociétés.

Une faveur exceptionnelle qui va faire grincer des dents

Neymar va bénéficier du régime des rapatriés. Il sera donc exonéré d’impôt sur la fortune (ISF) pendant une période de cinq ans. Selon Pierre Rondeau :

Ce régime concerne les personnes étrangères qui s’installent en France pour exercer une activité rémunérée mais n’étaient pas résidents fiscaux durant les cinq années précédentes.

L’État pourra néanmoins profiter de retombées financières importantes. Le transfert de la star pourrait donc rapporter près de 300 millions d’euros sur le quinquennat d’Emmanuel Macron.

Une saison footballistique 2017-2018 exceptionnelle

Les chiffres de billetterie cette année dans le cadre des matches de la Ligue 1 Conforama vont battre des records. A la manière du cirque Pinder ou des Harlem Globe Trotters, les foules à travers l’Hexagone vont se rendre au stade pour aller voir et approcher le mythe Neymar ! Le classico à l’Orange Vélodrome, entre l’OM et le PSG, s’annonce d’ores et déjà comme un match d’exception. Il sera diffusé en exclusivité sur Canal + le dimanche 22 octobre. En revanche, SFR risque de voir son nombre d’abonnés augmenter pour l’offre de chaînes sportives. Le groupe de Patrick Drahi, via sa nouvelle identité Altice, sera en effet le seul à diffuser l’intégralité des matchs de Champions League.

Les recettes dans les bars les soirs de matchs s’annoncent donc importantes cette année en France. Les ventes de maillot de l’équipe parisienne avec le flocage au nom de Neymar vont s’envoler à la boutique du PSG. Les jeux vidéo FIFA 18 et PES 2018 ont de bonnes chances de battre des records de vente dans l’Hexagone. La collection d’images Panini va aussi rendre fou les enfants dans les cours d’écoles l’an prochain. La quête pour les stickers et les images de Neymar risquent d’être encore plus folle que l’aventure Pokemon Go. A terme, si d’autres stars du ballon rond étaient tentées de rejoindre Marseille, Lyon, Monaco, Lille ou Saint-Etienne, les droits télé pour la Ligue 1 pourraient s’envoler à l’étranger comme c’est déjà le cas pour le championnat anglais ou espagnol.

Publié le mercredi 2 août 2017 à 17:21, modifications jeudi 10 août 2017 à 16:12

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !