Sport

NBA : Le décret anti-immigration de Trump provoque l’inquiétude

Il y a quelques jours, Donald Trump signait un décret controversé visant à interdire de territoire américain tout ressortissant venant de l’un des sept pays visés par la mesure. Parmi ces pays, le Soudan. Problème : deux joueurs soudanais évoluent actuellement en NBA et pourraient être empêchés de jouer pour leur équipe durant tout la durée de la procédure d’interdiction…

Les décrets de Donald Trump n’en finissent plus d’alimenter la controverse. Ainsi, il y a quelques jours, le 45ème président des Etats-Unis signait un texte visant à interdire l’entrée sur le sol américain aux ressortissants de sept pays. Les pays en question : l’Irak, l’Iran, le Soudan, la Somalie, la Lybie, la Syrie et le Yemen. Une décision qui pourrait bien porter préjudice à la NBA

En effet, comme le rapporte Ouest France, lundi, les joueurs Luol Deng et Thon Maker, évoluant respectivement sous les couleurs des Lakers et de Milwaukee, pourraient bien devoir suspendre leur carrière. La raison à cela ? Leur origine soudanaise.

Et pour cause, actuellement en déplacement au Canada, ces derniers pourraient ne plus pouvoir entrer sur le territoire US. La NBA a contacté le département d’État pour avoir des précisions et trouver un moyen de contourner cette interdiction.

« JE SUIS COMPLÈTEMENT OPPOSÉ À CE QUI SE PASSE »

Pas de doute : avec son décret, Donald Trump n’a pas fait que deux heureux. Parmi les mécontents, Steve Kerr, l’entraîneur de Golden State. Interrogé en marge d’un match disputé à Portland, le coach a déclaré :

Si nous essayons de combattre le terrorisme en empêchant les gens de venir dans notre pays, nous allons à l’encontre des principes qui ont façonné notre pays, nous créons la peur. La seule chose qu’on peut arriver à faire, c’est de générer la colère et la terreur. Je suis donc complètement opposé à ce qui se passe.

Avant d’ajouter :

C’est choquant (…) et je m’inquiète de ce que cela peut vouloir dire pour la sécurité du monde, on va dans la direction opposée.

Le père de Steve Kerr, Malcolm, a été assassiné à Beyrouth en 1984 par des islamistes extrémistes.

Publié le lundi 30 janvier 2017 à 14:31, modifications lundi 30 janvier 2017 à 14:31

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !