Sport

La natation synchronisée s’ouvre aux hommes

Les championnats du monde de natation s’ouvrent aujourd’hui vendredi 24 juillet à Kazan (Russie). Avant les épreuves de courses, se sont les disciplines moins connues qui vont ouvrir le bal de ces Mondiaux. Parmi ces sports moins suivis, il y a la natation synchronisée. Pour la première fois, les hommes vont y participer.

Les hommes vont prendre part aux compétitions de natation synchronisée lors des championnats du monde natation à Kazan. C’est ce que rapporte le site d’informations belge 7sur7. Les équipes ne seront pas composées uniquement d’hommes. En réalité, il s’agira de duo homme-femme au nombre de dix, un peu basé sur la composition des duos de concurrents en patinage artistique. Il s’agira d’une grande première lors des championnats du monde 2015 où l’épreuve sera mixte.

Cependant, cette annonce a été mal accueillie. Notamment dans le pays hôte de ces Mondiaux. Les réactions négatives se sont multipliées de la part des têtes de gondoles féminines de la discipline mais aussi du ministre des Sports de Russie. En effet, l’image de la natation synchronisée masculine véhicule des préjugés liés à l’homosexualité. Le nageur russe Alexander Maltsev tempère ce mauvais accueil :

Beaucoup de gens ne peuvent tout simplement pas se l’imaginer. Mais quand ils verront ça, ils changeront d’avis. J’ai toujours eu beaucoup d’opposants. J’ai participé à des rencontres sans esprit de compétition, parce que nous n’avions pas de catégorie officielle, mais l’accueil du public était toujours chaleureux.

Le nageur français Benoît Beaufils pense lui que l’exposition des hommes dans la natation synchronisée va augmenter le nombre de licenciés en France et à l’échelle mondiale. De peur d’être soumis aux préjugés qui pèsent sur ce sport, les hommes ne se lancent pas dans cette discipline qui étaient encore trop réservée aux femmes. Il pense même que l’intérêt est multiplié grâce à la présence d’hommes dans les compétitions allant même jusqu’à dire que les hommes incarnent l’avenir du sport.

Une question de préjugé qui ne risque pas de remettre en cause l’organisation et le déroulement des compétitions. Etant donné qu’il s’agit d’une première, on ne sait pas quels seront les critères de notation ainsi que les attentes des juges. Affaire à suivre donc.

Publié le samedi 25 juillet 2015 à 14:37, modifications samedi 25 juillet 2015 à 14:37

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !