Sport

Lionel Messi condamné à 21 mois de prison pour fraude fiscale

Il y a quelques mois, Lionel Messi comparaissait devant la justice espagnole suite à une affaire de fraude fiscale hautement médiatisée. Et alors qu’il se réunissait en appel mercredi, le tribunal a décidé de condamner officiellement le génie argentin à 21 mois de prison. Une sanction qui ne devrait cependant pas être appliquée…

En juillet 2016, Lionel Messi et son père étaient condamnés par la justice espagnole. Ainsi, accusés d’avoir fraudé le fisc à hauteur de 4,16 millions d’euros entre 2007 et 2009, les deux compères avaient écopé d’une peine de 21 mois de prison et d’une lourde amende. Mercredi 24 mai, la Cour suprême espagnole jugeait le dossier en appel. Et autant dire que l’issue de ce dernier n’était pas vraiment celle attendues par les intéressés…

UNE PEINE DE PRISON, MAIS…

En effet, c’est au terme d’une audience de plusieurs heures que le tribunal a validé les sanctions prononcées lors de la première audience. Du coup, c’est bel et bien de 21 mois de prison ferme que vient d’écoper Lionel Messi. Un jugement qui a été revu à la baisse pour le père de la star, pour sa part condamné à 15 mois de prison.

Mais alors, le génie du FC Barcelone va-t-il finir derrière les barreaux ? Pas vraiment. Et pour cause, comme le veut la loi espagnole, les peines en dessous de deux années ne sont pas exécutées. Un échappatoire également conforté par le fait que les deux hommes n’ont pas de casier judiciaire.

UN MONTAGE MINUTIEUX

Mais au fait, que reproche-t-on à Lionel Messi ? Le site d’Eurosport, qui revient sur cette affaire hautement médiatisée, précise :

Le tribunal a considéré qu’il était prouvé que les deux hommes avaient monté un réseau de sociétés-écran au Royaume-Uni, en Suisse, au Belize et en Uruguay pour percevoir les droits à l’image du footballeur sans les déclarer au fisc. Entre 2007 et 2009, Messi avait signé des contrats avec Adidas, Pepsi ou Danone, mais jamais à titre personnel, utilisant à la place des sociétés-écran.

Lors de la première audience, Lionel Messi avait déclaré n’être « au courant de rien ». Une version à laquelle n’a visiblement pas cru le tribunal…

Publié le jeudi 25 mai 2017 à 10:35, modifications jeudi 25 mai 2017 à 9:07

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !