Sport

Ligue 1 : Le match Bastia-OL se termine dans le chaos !

Sale semaine pour l’Olympique Lyonnais. Ainsi, alors que les joueurs de Bruno Genesio subissaient de nombreux incidents, jeudi, ces derniers ont été confrontés à une situation similaire dimanche, à Bastia. Le match a dû être arrêté après que des supporters bastiais ont envahi le terrain pour s’en prendre à certains joueurs de Lyon. La sanction devrait être conséquente !

Deux fois en trois jours. C’est la triste statistique à laquelle a été confronté l’Olympique Lyonnais, la semaine passée. Et pour cause, alors que de nombreux incidents ont éclaté avant et pendant la rencontre d’Europa League contre Besiktas, jeudi, le club de Jean-Michel Aulas a de nouveau été au cœur d’un incroyable chaos, dimanche, lors du match de Ligue 1 : Bastia-OL.

DES INCIDENTS AVANT LA RENCONTRE

En effet, peu avant la rencontre, plusieurs dizaines de supporters bastiais sont descendus des tribunes afin d’envahir le terrain. Une situation qui n’a pas empêché la LFP d’autoriser le coup d’envoi du match.

Seulement voilà, après une première mi-temps s’étant déroulée dans des conditions normales (score : 0-0 au terme des 45 premières minutes), de nouveaux incidents sont survenus avant l’entrée des joueurs au vestiaire. Un événement pour lequel L’Équipe affirme :

La seconde (bagarre) a démarré par l’altercation entre le directeur des services généraux du club corse, Anthony Agostini, et le gardien de l’OL Anthony Lopes. Le premier est venu s’adresser au second sur le chemin du vestiaire. Lopes l’a alors repoussé des deux mains. Et la bagarre générale a repris.

DE LOURDES SANCTIONS À VENIR

Une chose est sûre : ces nouveaux événements vont coûter cher au club de Bastia. Ainsi, toujours selon le quotidien sportif :

La commission de discipline de la LFP va se saisir du dossier lors de sa prochaine réunion jeudi prochain. Le club corse s’expose à de lourdes sanctions. La Ligue possède un large éventail de peines.

Les peines encourues par l’institution corse ? L’éventail est large : suspension de stade, huis clos, match perdu sur tapis vert ou encore un retrait de points. Le club pourrait également se retrouver rétrogradé d’office dans une division inférieure.

Publié le lundi 17 avril 2017 à 12:01, modifications lundi 17 avril 2017 à 12:29

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !