Sport

Leisel Jones : ” Serena Williams peut battre Novak Djokovic”

Invitée à donner son avis sur l’absence des femmes dans le Tour de France, la championne, autant médaillée en natation que son compatriote Ian Thorpe, s’est fendue d’une opinion qui risque de faire couler beaucoup d’encre.

Leisel Jones relance le débat à propos de la comparaison des performances sportives des hommes et des femmes d’une même discipline.  En effet, la nageuse australienne prenait la parole lors du talk show Today, diffusé dans son pays. Le thème de l’émission était ” pourquoi les femmes ne participent-elles pas au Tour de France ? “.

Leisel Jones a ainsi donné une réponse pointant ce sexisme sportif qui dévalorise les capacités des femmes.  L’Olympienne a utilisé, comme illustration, l’idée que selon elle, Serena Williams était capable de battre Novak Djokovic.

Les propos de Leisel Jones

(…) Il y a un certain nombre de choses que nous devrions changer…Les femmes sont tout aussi douées en sport que les hommes, si ce n’est plus. À ce propos, revenons à l’exemple de Serena Williams. Je suis certaine que si on les met face à face, Novak Djokovic et elle (Serena Williams), elle pourrait le battre tous les jours que Dieu fait. Mais il y a une grande inégalité …

Avance celle qui possède neuf médailles olympiques, dans un extrait vidéo qui commence à agiter la toile.

Les précédents dans l’histoire

 

Novak Djokovic et Serena Williams dansent le “Gangnam Style” à Melbourne / Crédits © Open d’Australie

Dans le programme télévisé de Nine Network, Leisel Jones s’insurgeait contre l’absence des femmes au sein du Tour de France. Un sujet qui suscite des articles chaque année sans que rien ne change. Cependant, en tennis, il y a déjà eu des matches opposant femmes et hommes.

L’un d’entre eux a même déjà vu s’affronter Serena Williams et un professionnel du circuit ATP. En 1998, après avoir observé des joueurs à l’entrainement, les soeurs Williams se disent capables de battre un homme classé au delà de la 200e place.

L’Allemand Karsten Braasch, alors 203e mondial, relève le défi une après-midi. En deux rencontres consistant en une seule manche chacune, il bat respectivement Serena et Venus sur les scores de 6-1 et 6-2. Mais à la décharge des Williams, celles-ci n’étaient encore que des adolescentes, bien loin de leur meilleur niveau. Et il s’agissait avant tout d’une occasion de s’amuser.

Publié le lundi 23 juillet 2018 à 17:40, modifications mardi 24 juillet 2018 à 9:30

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !