Sport

JO de Rio : Étranglée, une judoka allemande manque de s’évanouir

Bien déterminée à décrocher une médaille olympique, Luise Malzahn, une judoka Allemande, n’a pas jugé bon d’abandonner malgré une prise de son adversaire ayant pratiquement causé son évanouissement.

Dans leur quête de médailles olympiques, il arrive parfois que certains athlètes mettent leur vie en danger, à l’instar de Luise Malzahn, une judoka Allemande de 26 ans qui, lors de son combat contre la Slovaque Anamari Velensek, le 11 août dernier, s’est retrouvée étranglée.

En lutte pour une médaille de bronze, la jeune athlète n’a pas jugé bon de mettre un terme au combat malgré la prise imparable de son adversaire. Résultat : le visage de Luise Malzahn est très vite devenu rouge, cette dernière se trouvant à cet instant aux limites de l’évanouissement.

JO de Rio : Étranglée, une judoka allemande manque de s'évanouir

Mais alors, quelle est la règle en cas de telle situation ? Elle prévoit qu’un judoka faisant l’objet d’une strangulation trop violente tape avec l’une de ses mains, sur son adversaire ou sur le tatami, afin de mettre à terme à la prise. Conséquence directe et logique : le combat s’arrête et l’athlète gagne sur ippon.

Au bout de quelques secondes interminables, Luise Malzahn s’est finalement résolue à renoncer. Une décision qui lui vaudra de prendre la cinquième place dans sa catégorie mais qui, heureusement pour elle, lui a d’évidence sauvé la vie.

Publié le samedi 13 août 2016 à 15:06, modifications samedi 13 août 2016 à 13:40

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !